Records de chaleur et risque d'incendies en Languedoc-Roussillon jusque mercredi

Nous connaisons un pic de chaleur exceptionnel pour un mois de septembre en Languedoc-Roussillon. Ces températures caniculaires dureront jusqu'à mercredi. Les risques de déclenchement d'incendies sont maximum notamment dans le Gard, les Pyrénées-Orientales et l'Aude du fait des vents violents.

Nous avons connu des records de températures ce week-end principalement dans le Gard et l'Hérault. Records pour un mois de septembre selon Météo-France.

Quelques relevés dans la journée de dimanche par Météo-Languedoc : 
38,0°C à Prades-le-Lez (34)
37,7°C à Montclus (30)
37,3°C à Murviel les Béziers (34)
37,2°C à Uzès (30)
36,9°C à Narbonne (11)
36,5°C à Lodève (34)
36,2°C à Nîmes (30)
35,3°C à Perpignan (66)

34,5°C à Carcassonne (11)
33,6°C à Béziers-Vias (34)
32,3°C à Sainte-Énimie (48)
29,9°C à Montpellier-Fréjorgues (34)
29,3°C à Mende (48)
29,3°C à Sète (34)

Nous connaisons un pic de chaleur exceptionnel pour un mois de septembre en Languedoc-Roussillon. Ces températures caniculaires dureront jusqu'à mercredi. Les risques de déclenchement d'incendies sont maximum notamment dans le Gard, les Pyrénées-Orientales et l'Aude du fait des vents violents. ©F3 LR

Les prévisions

Le soleil va régner en maître et la journée sera estivale, mais le vent va se renforcer dans le Sud-Est. Dans la vallée du Rhône, le mistral soufflera fortement avec des rafales entre 70 et 80 km/h. Entre Avignon et Marseille, il pourra atteindre souvent les 90 km/h. La tramontane pourra atteindre 60 à 80 km/h en rafales.
Les maximales atteindront 30 à 35 degrés sur l'arc méditerranéen.

Risques d'incendies

La Direction Générale de la Sécurité Civile et le préfet de la zone de défense et de sécurité Sud recommandent une grande prudence pour les journées du lundi 5 et mardi 6 septembre dans les départements de l'arc méditerranéen et de la Corse en raison d'un fort danger d'incendies lié à une très forte sécheresse de la végétation et aux vents forts.

900 départs de feu ont été enregistrés par les services de secours et d'incendie dans les Pyrénées-Orientales depuis le début de l’été. Les pompiers n’avaient pas vu cela depuis 10 ans. La végétation est très sèche. Aucune pluie n’est annoncée pour les jours qui viennent, le risque d’incendie est donc maximum.