• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Régionales 2015 : un retrait de Reynié, “meilleur moyen de faire élire le FN”, pour Chatel

© Photo : Romain Perrocheau/AFP
© Photo : Romain Perrocheau/AFP

Un retrait de Dominique Reynié (LR) en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, nettement distancé par le FN et le PS au premier tour des régionales, était "sans doute le meilleur moyen de faire élire le Front national", estime Luc Chatel, conseiller politique de Nicolas Sarkozy.

Par Z.S. avec AFP


"Meilleur moyen de faire élire le candidat du FN"


"Nous avoir mis 24 heures de pression pour expliquer qu'il fallait que nous-mêmes, on se désiste dans la région Midi-Pyrénées, c'est absurde. C'était sans doute le meilleur moyen de faire élire le candidat du Front national", a déclaré M. Chatel sur Sud Radio et Public Sénat.

"Résultat inverse au résultat escompté"


Invité de France Info, le député (LR) Benoist Apparu, proche d'Alain Juppé, a livré la même analyse: "il y a un cas où nous sommes concernés par un éventuel retrait, c'est Dominique Reynié sur la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Dans ce cas précis, il n'est pas tout à fait impossible qu'un retrait du candidat Les Républicains donne un résultat inverse au résultat escompté, pas tout à fait impossible que le report ne se fasse pas vers Mme Delga (candidate de la gauche, NDLR) mais vers le Front national". Donc les électeurs de la droite se reportent naturellement vers le FN? "Pas naturellement. Je dis qu'il y a un risque en la matière".

"Alliances saugrenues"


Lundi soir, Manuel Valls a appelé, dans ces trois régions, à voter pour les candidats Les Républicains, respectivement Xavier Bertrand, Christian Estrosi et Philippe Richert.
"J'ai du mal à comprendre cette réaction. Nous sommes dans une élection à deux tours à la proportionnelle. Ça veut dire que l'idée est d'avoir une représentation de toutes les sensibilités politiques qui dépassent 10% des voix", a commenté Luc Chatel mardi.

Le FN est-il un parti qui a le droit de se présenter aux élections, d'avoir des élus, ou non ? Si oui, c'est un peu curieux de dire on va tout faire pour que vous ne votiez pas pour eux, des alliances les plus saugrenues, même ne plus être présents dans les assemblées", a poursuivi Luc Chatel.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus