• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Régionales : Louis Aliot vise les 30% au premier tour pour le FN

Toulouse - Louis Aliot, tête de liste FN aux Régionales en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon a reçu le soutien de Maïté Carsalade et Chantal Dounot-Sobraques - 14 septembre 2015. / © maxppp
Toulouse - Louis Aliot, tête de liste FN aux Régionales en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon a reçu le soutien de Maïté Carsalade et Chantal Dounot-Sobraques - 14 septembre 2015. / © maxppp

Le vice-président du Front national, Louis Aliot, tête de liste aux régionales en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon, a annoncé lundi, à Toulouse, viser les 30% au premier tour des élections de décembre.

Par Fabrice Dubault


"Notre objectif est d'accrocher les 30% au premier tour", a déclaré Louis Aliot, en conférence de presse.

Le Front national est crédité de 27% dans le dernier sondage en date, diffusé le 10 septembre et réalisé par OpinionWay sur 1.100 personnes, pour le compte d'Europe écologie-Les Verts.

"Le second tour, c'est encore autre chose", a reconnu M. Aliot. "Je pense que bon nombre d'électeurs de (Dominique) Reynié se rallieront à nous", a-t-il dit en référence à la tête de liste des Républicains, créditée de 24% dans la même enquête d'opinion (contre 22% pour la liste commune PS-PRG).

Nous sommes très forts en Languedoc-Roussillon. Nous étions un peu plus faibles en Midi-Pyrénées mais nous voyons des surprises depuis deux, trois élections", a résumé Louis Aliot, né à Toulouse et conseiller municipal FN de Perpignan.


La nouvelle région n'est pas une terre de prédilection pour le FN, à la différence par exemple du Sud-Est, mais il détient plusieurs fiefs en Languedoc-Roussillon, notamment Béziers, dont le maire Robert Ménard est proche du FN, et Beaucaire, dans le Gard, ville détenue par le frontiste Julien Sanchez. Toujours dans ce département, Gilbert Collard, membre du RBM, est député.

Les deux régions actuelles, qui fusionneront à l'issue des élections des 6 et 13 décembre, sont présidées par le PS.
Mais les dernières élections départementales de mars 2015 avaient vu une nette poussée du Front. Si on cumule les résultats de ce scrutin sur la nouvelle grande région, le FN se classe deuxième (26,1%), derrière les Républicains (27%) mais devant le PS (25,8%).U

Une ancienne responsable de l'UMP sur la liste de Louis Aliot ?

Louis Aliot parle de Chantal Dounot-Sobraques comme d'une amie. Le Front National s’apprête à désigner cette ancienne secrétaire départementale de l’UMP sur sa liste de Haute-Garonne.
Il faut attendre le 21 septembre prochain pour connaître le verdict de la commission d'investiture.

L'actualité et les thèmes de campagne du FN

L'actuel débat sur les réfugiés pourrait de plus favoriser le FN, selon l'élu de Perpignan.
Et ce d'autant plus "dans la région de (Zacarias) Moussaoui", "le seul Français" condamné en liaison avec les attentats du 11 septembre 2001 et qui a vécu à Narbonne dans l'Aude, a jugé Louis Aliot.

Selon le vice-président du parti d'extrême droite, Robert Ménard, maire de Béziers proche du FN, "aidera" la campagne du parti pour les régionales, mais ne sera pas sur la liste. M. Ménard a suscité une vive polémique, et certaines critiques au sein même du FN, en faisant publier dans le journal municipal de Béziers, un photomontage laissant penser que les réfugiés allaient envahir la ville.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus