Cet article date de plus de 8 ans

Rennes-Montpellier : le MHSC joue pour une place en finale mercredi en terre bretonne

Le groupe victorieux samedi contre Lorient en championnat sera reconduit pour cette compétition. L'enjeu, c'est la qualification pour la finale de la Coupe de la Ligue, un résultat qui sauverait le MHSC d'une saison en demi-teinte en Ligue 1.
Montpellier : René Girard, entraîneur du MHSC au centre de Grammont durant la préparation avant Rennes-Montpellier - 14 janvier 2013.
Montpellier : René Girard, entraîneur du MHSC au centre de Grammont durant la préparation avant Rennes-Montpellier - 14 janvier 2013. © F3 LR

Une entrée remarquée, samedi soir face à Lorient, Gaëtan Charbonnier remplace Herrera à la 62e minute et inscrit les 2 buts de la victoire dans le dernier quart d'heure. Son premier doublé de la saison. Du coup, lundi matin, les joueurs semblaient sereins à l'entraînement.
Pas de pression apparente, avant la demie finale de la Coupe de la ligue contre Rennes mercredi soir à 21h.

René Girard devra composer avec les absences pour ce déplacement en Bretagne.
L'infirmerie affiche complet avec entre autre Aït Fana, Bocaly et Stambouli
En plus, la coupe d'Afrique des Nations a démarré et Younés Belanda est parti en Afrique-du-Sud défendre les couleurs du Maroc.
Le coach de Montpellier devrait donc reconduire le groupe en pleine confiance qui a battu Lorient à la Mosson.

Et même si les statistiques sont à prendre avec des pincettes, Montpellier s'est imposé lors des 2 dernières rencontres au stade de la route de Lorient.
Mercredi soir, c'est un ticket pour le stade de France, le 20 avril prochain, que les joueurs de Louis Nicollin tenteront d'arracher.


L'équipe de Montpellier avant le match : Estrada incertain

Le milieu de terrain chilien Marco Estrada, victime d'une lésion à la cuisse samedi face à Lorient (2-0), est incertain. En cas de forfait, il sera remplacé par Romain Pitau.
Gaëtan Charbonnier, auteur d'un doublé devant Lorient et Emanuel Herrera sont en balance pour occuper la pointe de l'attaque.
Le gardien Geoffrey Jourdren, qui a purgé deux matchs de suspension, réintègre le groupe des 18, mais Laurent Pionnier préservera sa place de titulaire pour ce tour de Coupe de la Ligue.

Montpellier sera à nouveau privé de 8 joueurs, blessés, suspendus ou sélectionnés : Bocaly, Saihi, Marveaux, Stambouli, Aït-Fana (blessés), Jeunechamp (suspendu), Belhanda et El Kaoutari, retenus avec le Maroc pour la Coupe d'Afrique des Nations.


Rennes se dit sous pression

Le Stade Rennais, qui reste sur deux défaites et attend un trophée depuis 1971, aborde la demi-finale de Coupe de la Ligue mercredi contre Montpellier avec "un peu de pression", a déclaré à la presse lundi son attaquant Romain Alessandrini.

Q: Est-ce le match le plus important de la saison ?
R: "Oui, c'est l'un des matches les plus importants du Stade Rennais. On a besoin de ce genre de matches aussi pour nous donner vraiment confiance. Cela va créer vraiment une dynamique si on le gagne. Après si on le perd il faudra se remettre en question, mais je pense que pour la suite du Championnat c'est vraiment important de le gagner. (...) Cela fait un moment qu'on l'a un peu dans la tête, inconsciemment.
On a envie de bien faire, d'aller au Stade de France, de donner du plaisir à tout le monde. Vivement qu'il arrive."
Q: Vous ne l'abordez pas dans les meilleures conditions après vos défaites à Lens (L2) en Coupe de France (1-2) puis contre Bordeaux samedi en Ligue 1 (0-2).
R: "Oui, il y a un peu de pression car on n'est pas en confiance en ce début 2013. Il va falloir retrouver l'état d'esprit qu'on a eu pendant les quatre derniers mois et espérer faire un bon match. Le club attend un trophée depuis un moment. Montpellier est aussi déterminé que nous je pense. On va aborder ça avec le plus de sérénité possible. (...) On est forcément un peu touchés.
Mais on est en demi-finales et sixièmes du Championnat. Cela prouve qu'on est quand même une bonne équipe et qu'on peut déstabiliser Montpellier. (...) Pour l'instant on est assez décontractés, je pense que demain soir (mardi) cela va commencer un peu à tourner dans les têtes, on va en parler un peu."
Q: Vous n'étiez pas là la saison dernière, mais pensez-vous que le groupe reste marqué par la défaite contre Quevilly (National) en demi-finale de la Coupe de France ?
R: "En début de saison, c'était resté dans la tête des joueurs. Cela s'est vu dans les résultats (quatre défaites lors des cinq premières journées, ndlr). On a senti que c'était un poids de ne pas être passé. Après, on a su se remobiliser, le coach a eu un discours qui nous a fait prendre conscience qu'on pouvait faire quelque chose dans ce Championnat. En Coupe de France on a été éliminés, mais il y a cette demi-finale qui est très très importante. Mais là, avant le match, on n'en a pas reparlé. Vaut mieux pas (rires) !"
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe de la ligue montpellier hérault sc football sport