Ligue 1 : Montpellier s'impose 2 à 0 face à Lorient

Montpellier : l'équipe du MHSC se congratule après le premier but de Charbonnier face à Lorient - 12 janvier 2013. / © AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
Montpellier : l'équipe du MHSC se congratule après le premier but de Charbonnier face à Lorient - 12 janvier 2013. / © AFP PHOTO / PASCAL GUYOT

Sur un terrain en piètre état, Montpellier s'est imposé difficilement (2-0), samedi, face à une vaillante équipe de Lorient au stade de la Mosson pour le compte de la 20e journée de Ligue 1.

Par Fabrice Dubault


Grâce à ce quatrième succès de rang à domicile acquis durant les dix dernières minutes, le club héraultais effectue une bonne opération sur le plan comptable en chipant la place à Toulouse, Saint-Etienne et Nice au classement, et en atteignant la première partie du tableau (8e).
En attendant la rencontre opposant Nice à Valenciennes dimanche, Lorient, avec cette défaite, glisse à la sixième place du classement et voit Bordeaux le dépasser (4e).

Dans un match de bonne intensité, les deux équipes ont débuté la partie tambour battant, se répondant coup pour coup dans les phases offensives.
Les Morbihannais doivent certainement regretter ces nombreuses occasions manquées notamment celles de Quercia et de Reale (65), véritable tournant de la partie.
De son côté Montpellier ne s'est pas affolé, malgré la double occasion ratée de son avant-centre Herrera (31 et 32). Dans un premier temps, l'Argentin, décalé par Utaka, ne trouvait pas le cadre. Quelques secondes après, sur un centre de Congré, sa tête raflait le poteau du dernier rempart Audard.
Pour remplir la feuille de match, l'entraîneur montpelliérain René Girard a dû composer sans neuf de ses joueurs. Younes Belhanda et Abdelhamid El Kaoutari ont été retenus avec la sélection marocaine afin de disputer la Coupe d'Afrique des nations. Geoffrey Jourdren, Cyril Jeunechamp (suspendus), Jamel Saihi, Karim Aït-Fana (genou), Garry Bocaly (hanche), Benjamin Stambouli (pied) et Joris Marveaux (cuisse) ont également raté la rencontre.

Les Héraultais ont su trouver d'autres ressources pour faire chuter une formation qui restait sur deux probantes victoires hors de ses bases. En décembre, les Morbihannais avaient en effet fait tomber tour à tour Marseille (0-3) et Saint-Etienne (0-2).
A la pause, le Montpelliérain Marco Estrada, probablement blessé, cédait sa place à Romain Pitau dans l'entrejeu.


Montpellier : 2e but de Charbonnier face au gardien de Lorient - 12 janvier 2013. / © AFP
Montpellier : 2e but de Charbonnier face au gardien de Lorient - 12 janvier 2013. / © AFP

Le rythme du match baissait alors d'un cran et c'est à l'heure de jeu que l'affaire commençait véritablement à s'emballer. Sans un Pionnier impérial dans le but de Montpellier, auteur d'une superbe rencontre, l'affaire aurait pu mal tourner pour l'équipe de René Girard.
Dans les dix ultimes minutes de la rencontre, Charbonnier, bien servi par Cabella, mais en position de hors-jeu, inscrivait un but qui libérait le stade de la Mosson.
Dans la foulée, sur un centre de Mounier, l'ancien Angevin s'offrait un doublé du bout du pied.
Et les joueurs de Christian Gourcuff repartaient avec cette légère impression qu'ils auraient pu faire un coup sur le terrain du champion de France.

DMCloud:28323
Montpellier : victoire du MHSC 2 à 0 sur Lorient
Montpellier : victoire du MHSC 2 à 0 sur Lorient

Les réactions de Charbonnier et Girard

Gaëtan Charbonnier (attaquant de Montpellier) :
"On avait déjà bien commencé en Coupe de France en se qualifiant. On recommence très bien cette seconde partie de saison en gagnant à domicile. C'est très bien. Le terrain n'est pas facile pour les deux équipes. Il fallait batailler et s'accrocher jusqu'au bout, c'est ce que l'on a fait. C'est mon premier doublé en Ligue 1. Il ne faut pas s'arrêter dessus et travailler. On est à trois points de la zone Europe. Bien démarrer c'est important. On avait la possession, il fallait concrétiser, ce qu'on a fait dans la dernière demi-heure. J'ai 100% de réussite ce week-end. Si je peux faire ça tous les week-ends, je ne vais pas me priver. Ca fait du bien au moral. Je suis dans une position où je dois poser des problèmes. Ce soir, c'est chose faite".

René Girard (entraîneur de Montpellier) :
"Ce n'était pas évident. On était toujours à la limite, pas de la catastrophe, mais de l'erreur. On a effectué un match appliqué. On y a cru jusqu'au bout. Les garçons qui sont rentrés en cours de partie ont fait la différence. C'est une victoire difficile.
Au classement, tant qu'on avancera, on ne reculera pas. C'est une bonne chose de gagner et de s'installer dans la première partie du tableau. La pelouse ? C'est vraiment catastrophique. Ca faisait un mois qu'on n'était pas venu à la Mosson, et de la retrouver comme ça, c'est assez déroutant. Ce n'est pas fait pour nous avantager. Surtout qu'on savait que Lorient allait nous laisser le ballon. Il fallait beaucoup de précisions. La plus gênée, c'était l'équipe qui devait faire le jeu. On a commis beaucoup d'erreurs assez anormales. Il faut retenir l'état d'esprit du groupe. Charbonnier reçoit deux ballons, il les met au fond. C'est bien, il montre qu'il a envie".

Sur le même sujet

Les + Lus