Roms sinistrés : la ville de Montpellier n'a toujours pas obéi à l'injonction du tribunal.

Publié le Mis à jour le

Toujours pas de solution en vue pour la cinquantaine de Roms victimes des inondations du début du mois à Montpellier. Malgré une décision de justice, les familles Roms ont regagné le campement plein de boue, totalement dévasté par la crue de la nuit du 6 au 7 octobre. 

Seules 5 familles ont été temporairement relogées à l'hôtel, elles sont au chaud jusqu'à lundi. Et après? Et les autres familles?
Malgré l'injonction du tribunal administratif de Montpellier de leur trouver un logement en urgence, la préfecture et la ville de Montpellier n'ont toujours pas proposé de solution pérenne.
Les familles du campement " chez Paulette" dorment aux abords de la voie rapide dans des conditions inhumaines.
Leurs caravanes, le peu de biens qu'ils possédaient ont été entièrement détruits la nuit du 6 au 7 octobre.
En moins d'une heure, la crue avait tout emporté sous près de 2 mètres d'eau . C'est un miracle qu'il n' y ait pas eu de victimes.
Depuis les associations humanitaires se mobilisent sans relâche.
Elles ont très vite saisi le tribunal administratif de Montpellier qui a ordonné, mercredi dernier, à l'Etat et à la ville de Montpellier de trouver un logement décent d'urgence pour les sinistrés.
durée de la vidéo: 01 min 19
Les Roms sinistrés