Syrie : la guerre de l'information en débat à Montpellier

Un cameraman de l'AFP à Alep en mai 2012 / © TAUSEEF MUSTAFA / AFP
Un cameraman de l'AFP à Alep en mai 2012 / © TAUSEEF MUSTAFA / AFP

Comment couvrir une guerre interdite aux journalistes depuis deux ans. Le conflit syrien est au centre des rencontres 4M à travers les témoignages de confrères qui tentent coûte que coûte de poursuivre leur travail de journaliste.

Par Laurence Creusot

Comment rendre compte, de façon précise et rigoureuse, d’une guerre en Syrie qui dure depuis deux ans ?
Combien de victimes, quel quotidien pour les civils, quelle situation pour les forces en présence, quelles armes
utilisées par les protagonistes ?
Pour les journalistes, l’accès au terrain est périlleux et difficile. Et la vérification des informations complexe.
Pourtant, des technologies numériques émergent de nombreux témoignages, d’innombrables vidéos recueillies
par les populations civiles et diffusées par des réseaux déterminés à faire circuler l’information par tous les
moyens. Cette situation constitue un nouveau défi pour les journalistes qui tentent – sur place ou à distance –
d’informer le monde de cette situation tragique. La guerre en Syrie est à la fois une révolution, une guerre civile
et une guerre numérique. Mais c’est aussi une guerre de l’information. !Projection de reportages et films produits par des journalistes, des réalisateurs, et des citoyens
syriens.

Animateur : Marco Nassivera, Directeur de l’information, Arte / France

 Leila Nachawati, Directrice de la communication, Syria Untold / Syrie
 Khaled Elekhetyar, Journaliste indépendant / Syrie
 Charif Kiwan, Producteur du collectif de cinéastes syriens Abounaddara / Syrie
 Caroline Donati, Journaliste, Mediapart / France
 Grégoire Deniau, Grand reporter/ France
 Ayman Mhanna, Directeur exécutif, Fondation Samir Kassir / Liban

Suivre le débat dès 19 heures en direct du CRDP de Montpellier

Ce contenu n'est plus disponible

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus