Top 14 - Toulouse touché coulé par Montpellier

Toulouse, diminué par l'absence de ses internationaux, a essuyé sa première défaite de la saison à domicile face à Montpellier (29-31), Jean-Marc Doussain manquant l'égalisation après une lutte finale haletante, dimanche en clôture de la 16e journée de Top 14.

© Maxppp
Les longues minutes de guerre de tranchées sous les poteaux du MHR avant le coup de sifflet final, conclues par l'essai de Timoci Matanavou (7 minutes après la sirène) auraient pu permettre aux Toulousains d'arracher
le nul. Si seulement Doussain avait passé la transformation...
Elles auront donc été vaines et Toulouse, co-leader il y a encore deux journées, tombe à la cinquième place après ce deuxième revers consécutif.

Le stade sans ses internationaux
Privés de leurs internationaux (Gaël Fickou, Maxime Médard, Yoann Maestri et Sébastien Bézy) et de Thierry Dusautoir, suspendu, les Rouge et Noir sont donc avec le Racing 92, battu chez lui par Castres, les grands perdants de ce premier doublon Top 14-Tournoi des six nations.
Cette défaite met la pression sur Mola et ses hommes avant un déplacement tendu à Brive et deux autres doublons périlleux (réception de l'UBB et déplacement à Clermont).
Ils auront toutefois lutté jusqu'au bout dans un final si tendu que le jeune talonneur Julien Marchand en a perdu son maillot.

A portée du nul
Les hommes de Jake White ont creusé l'écart au score dès les premières minutes en inscrivant coup sur coup deux essais par Timoci Nagusa (9e, 14e, 3-15). Le premier après une course le long de la ligne et le second concluant un temps fort initié par François Steyn, champion du monde 2007 arrivé mardi dans l'Hérault où il a encore grossi la colonie sud-africaine.
Réduits à quatorze après le carton jaune infligé à Florian Fritz (34), les Toulousains en ont pris un troisième, Willemse interceptant une passe mal assurée de Doussain avant de filer dernière la ligne (43e).
S'ils ont fini par se révolter à l'heure de jeu avec un premier essai signé Paul Perez (59e) puis un deuxième de Luke McAlister (64e) servi au pied par Doussain après une énorme percée de Marchand, une dernière pénalité de l'ouvreur du MHR Demetris Catrakilis (71e), qui en a manqué deux autres ensuite (77e, 79e) les a maintenus à sept points.
A portée d'essai transformé pour arracher le nul donc. Mais encore fallait-il passer la transformation...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
top 14 rugby sport