• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le traitement per-opératoire du cancer du sein est une révolution pour les femmes

Montpellier - une opération d'un cancer du sein avec radiothérapie per-opératoire, durant l'opération, directement dans la plaie - septembre 2014. / © F3 LR
Montpellier - une opération d'un cancer du sein avec radiothérapie per-opératoire, durant l'opération, directement dans la plaie - septembre 2014. / © F3 LR

Le traitement du cancer du sein en un jour, c'est possible pour certaines patientes et certaines tumeurs grâce aux progrès médicaux notamment de la radiothérapie. A l'institut du cancer de Montpellier en 3 ans, 220 femmes ont bénéficié de traitement 2 en 1, ou radiothérapie per-opératoire.

Par Fabrice Dubault


C'est un immense espoir pour les femmes atteintes d'un cancer du sein. Certaines tumeurs peuvent être traitées en un jour, avec ablation et radiothérapie en même temps, durant l'opération, d'où le terme, per-opératoire.
Une technique novatrice réalisée à l'institut du cancer de Montpellier.

Une révolution dans le traitement de certains cancers du sein

Un matin de septembre, à l'institut du cancer de Montpellier, Martine vient d'arriver dans le service de chirurgie ambulatoire pour l'ablation d'une tumeur au sein.

Le progrès permet aujourd'hui le traitement en un jour. Le chirurgien va pratiquer du 2 en 1: ablation de la tumeur et rayons pendant l'opération.
Le traitement ambulatoire du cancer du sein est réservé aux femmes de plus de 60 ans et aux petites tumeurs, de moins de 2 centimètres. Le cancer doit être très localisé. Le chirurgien le vérifie en prélevant des ganglions. Si le cancer s'est propagé, la chirurgie est plus lourde et le traitement en un jour est impossible.

En fin de matinée, Martine arrive au bloc confiante, sur ses jambes. Elle est partie pour 2 heures d'intervention sous anesthésie générale. Pour Martine, les analyses sont bonnes. Le chirurgien procède donc à l'ablation d'une seule tumeur d'un cm de diamètre entourée de tissu sain.

Une heure s'est écoulée, et l'intervention n'est pas terminée car la radiothérapie se fait pendant l'opération. L'appareil a été conçu pour.
Placé dans la cavité du sein, à la place de la tumeur, il permet une grande précision. Le chirurgien referme la plaie autour de l'appareil pour préserver les tissus sains.

Chirurgiens et infirmières quittent alors le bloc. Pendant une demie-heure, l'organe opéré est irradié pour prévenir toute récidive. Martine évitera ainsi 6 longues semaines de rayons.
La plaie est ensuite refermée et la patiente réveillée. Elle regagne sa chambre 3 heures après l'avoir quittée.

12 heures après son admission, Martine rentre chez elle. Si tout va bien, elle ne reviendra qu'une seule fois pour une visite de contrôle.

Avec cette technique, le risque de récidive du cancer du sein passe de 6 à 1.5%.

Montpellier - l'institut du cancer innove avec un traitement 2 en 1 en un jour
Reportage F3 LR : S.Navas et E.Garibaldi

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus