Turdus à Marvejols et Contralco à Gignac luttent pour l'obligation des éthylotests dans les voitures

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault
A Marvejols (Lozère), Turdus a vu la majorité de ses commandes d'éthylotests annulée
A Marvejols (Lozère), Turdus a vu la majorité de ses commandes d'éthylotests annulée

Le collectif des fabricants d'éthylotests a lancé mardi un cri d'alarme face à l'annulation prévue par le gouvernement de l'obligation de posséder un éthylotest dans les voitures, estimant qu'une telle mesure conduirait à la disparition de 1.500 emplois.


"Dans 48 heures, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls prévoit de publier un décret annulant l'obligation faite de posséder un éthylotest dans chaque véhicule", écrit le collectif dans un communiqué.
"Si ce décret est publié, 1.500 personnes seront au chômage à la fin du mois, (750 emplois directs, 750 emplois induits)", poursuit-il.

Le ministre de l'Intérieur a annoncé fin janvier le report "sine die" de l'obligation d'avoir un éthylotest dans les voitures, indiquant qu'il attendait les conclusions à ce sujet du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) qui a créé un groupe de travail sur l'acool au volant notamment.
Le gouvernement prendra ensuite sa décision a ajouté le ministre. Ces éthylotests sont de plus en plus controversés notamment sur leur fiabilité et leur prix.
Le collectif des fabricants, qui regroupe les principaux fabricants d'éthylotests en France, précise qu'il a écrit au président de la République, François Hollande ,"pour lui demander son intervention", mais est resté "sans réponse" et se déclare "très inquiet".

Il ajoute que la commission "alcool, stupéfiants, vitesse" du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR) a été interrogée par le ministère de l'Intérieur sur l'efficacité de l'obligation de posséder des éthylotests et qu'elle "s'est déclarée en faveur du maintien de la mesure actuelle".
"Selon ces professionnels, cette mesure est jugée efficace en matière de lutte contre l'alcool au volant (responsable de 33% de la mortalité routière)", ajoute le collectif.

Les fabricants regroupés au sein de ce collectif sont les sociétés Turdus, (Marvejols, Lozère), Alcoroute, (Aulnay sous Bois, Seine-Saint-Denis), Objectif Prévention (Sartilly, Manche), Contralco (Gignac, Hérault), Pelimex (Ingwiller, Bas-Rhin), Ethylo (Rosières-Près-Troyes, Aube), et Polyflame Europe (Sucy en Brie, Val de Marne).


 


 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.