• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Vaccins : Henri Joyeux professeur à Montpellier va faire appel de sa radiation de l'ordre

Henri Joyeux - archives 2011 / © MEHDI FEDOUACH / AFP
Henri Joyeux - archives 2011 / © MEHDI FEDOUACH / AFP

Le chirurgien et cancérologue de Montpellier en retraite depuis 2014 a déclaré sur RTL, "je vais faire appel". Il dénonce une manipulation et annonce qu'il continuera à recevoir des patients, l'appel étant suspensif. Et de conclure, "ils veulent me faire taire. Je suis contre les abus de vaccins".

Par Fabrice Dubault


Le professeur Henri Joyeux va faire appel de sa radiation à l'ordre des médecins, annoncée ce week-end et qui prendra effet le 1er décembre prochain. Il l'a confirmé, ce mardi, à une équipe de France 3 Languedoc-Roussillon.

Réaction du professeur Henri Joyeux à sa radiation de l'ordre des médecins
Le chirurgien et cancérologue de Montpellier en retraite depuis 2014 a déclaré, "je vais faire appel". Il dénonce une manipulation et annonce qu'il continuera à recevoir des patients, l'appel étant suspensif. - F3 LR

Le cancérologue de Montpellier, qui dénonce la présence d'aluminium dans le vaccin DT-Polio, faisait l'objet d'une plainte depuis la mise en ligne d'une pétition anti-vaccins qui a recueilli plus d'un million de signatures.

Au micro de RTL matin, il estime que le ministère de la Santé et le Conseil national de l'Ordre des médecins cherchent à le "faire taire".
Il dénonce aussi une manipulation du Haut Conseil de la santé par le lobby des laboratoires pharmaceutiques.

Il est évident que je vais faire appel et que l'appel est suspensif. Je continuerai à consulter, à conseiller. Je ne suis pas contre les vaccins, je suis contre les abus de vaccinations. Je suis radié sous le prétexte que je suis contre les vaccins donc ça n'a aucun sens", a expliqué Henri Joyeux.


Marisol Touraine, qui a fustigé en mai 2015 l'initiative de ce médecin avait toutefois elle-même déploré en janvier une "situation préoccupante s'agissant de l'approvisionnement de certains vaccins essentiels". Les fabricants de vaccins et le syndicat de l'industrie pharmaceutique (Leem) avaient alors pris des "engagements" pour lutter contre ces pénuries.

En juin 2015, le président du Conseil national de l'Ordre, Patrick Bouet (réélu le 23 juin 2016), avait reproché deux infractions à Henri Joyeux, à la retraite depuis 2014: "la tenue de propos non appuyés sur des bases scientifiques [et portant] atteinte à la profession", et "un discours qui peut être dangereux pour la population parce qu'il s'agirait de discréditer le mécanisme de vaccination préventive".

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : un

Les + Lus