À Viols-le-Fort, habitants et commerçants se mobilisent pour la réussite du festival Chap

À Viols-le-Fort, dans l’Hérault, depuis 18 ans, l’association Chap organise un festival de 10 jours. Bénévoles, habitants et commerçants participent à la fête de manière active.

Le village vie au rythme des tambours. Pendant plus de deux heures, les artistes déambulent dans les rues de la commune de Viols-le-Fort, entre Hortus et Pic Saint Loup. Une matinée ponctuée de danses, de spectacles et de chants participatifs, pour le plus grand plaisir des festivaliers.

"Pour un village comme Viols-le-Fort, c'est vraiment chouette et ce serait bien que les villages alentour fassent ce genre de festival parce que ça change !" confie cette jeune villageoise.

"C'est un mélange de population où tout le monde s'amuse, et avec le beau temps, c'est super !"  renchérit cet autre habitant. 

Un festival participatif 

Pour organiser cet événement, l’association Chap a pu compter sur 200 bénévoles. Mais aussi sur les habitants, notamment pour fournir le gîte et le couvert à la centaine d’artistes venus se produire. Environ 5 000 personnes ont fait le déplacement pour cette 18e édition du festival selon les organisateurs. 

"Nous sommes vraiment très fiers de voir que cela plaît. C'est un réel investissement en temps et en énergie. Et c’est le Graal !" se réjouit Coline Pépé, chargée de communication de l'association Chap

Sur le pont 

Pendant ce temps, ça s’active dans le bar-restaurant du village. L'événement est attendu par ces restaurateurs :

"Ça ramène du monde, on y travaille depuis quelques semaines et on cuisine depuis déjà 3 jours !" s'exclame la chef.

"C'est un moment que l'on attend avec impatience et c'est ce qui nous anime et qui reflète vraiment le village de Viols-le-Fort" conclut une jeune femme en cuisine.

Après 2h de spectacle en plein soleil, festivaliers et artistes reprennent des forces, mais certains ne sont pas près de s’arrêter. D'autant que le festival Chap dure jusqu'au 20 avril.