Affaire Altrad-Laporte : l'Equipe révèle des pressions de Montpellier

Nouvelles révélations du journal l'Equipe sur l'affaire Altrad/Laporte. L'entourage du président du MHR aurait fait directement pression sur le président de la Fédération Française de Rugby pour obtenir un allègement des sanctions envers le club de Montpellier.

Une nouvelle affaire dans l'affaire Altrad-Laporte


Si c'est bien l'Equipe d'aujourd'hui qui révèle un nouveau développement de l'affaire, ce dossier avait débuté par un révélation du Journal du Dimanche qui mettait au jour l'éxistence d'un contrat d'image entre le club du MHR de Mohed Altrad et Bernard Laporte, pour un montant de 150.000 euros par an.

Le journal Le Parisien révélait dans la foulée, l'existence d'un coup de fil de Bernard Laporte à Jean-Daniel Simonnet le président de la commission d'appel de la FFR qui devait sanctionner le club de Montpellier.
Des banderoles hostiles à la ligue de Rugby et au président du racing avait été déployées au stade de Montpellier.

L'entourage de Mohed Altrad a-t-il demandé à Bernard Laporte président de la fédération française de rugby, comme l'affirme ce matin le quotidien l'Equipe, d'interférer en sa faveur pour que soit revu à la baisse des sanctions contre le club du MHR ? ©F3 LR

Un appel téléphonique et des sanctions allégées en appel ?


Dans un premier temps, la commission de discipline de la ligue condamne le MHR à un match de supension et a une forte amende.
En appel, ces sanctions sont réduites, et c'est bien le noeud de l'affaire, suite à une conversation téléphonique qui se serait tenue entre Bernard Laporte et le président de la commission d'appel.

Une enquête a été diligentée par la ministre des Sports, Laura Flessel

Aujourd'hui, l'Equipe affirme que c'est bien Mohed Altrad qui a demandé à Bernard Laporte d'interceder en faveur de son club, auprès de la commission de discipline, au cours d'une rencontre à Montpellier.

Quand on sait que Mohed Altrad sponsorise l'équipe de France, l'ensemble de ces révélations semble dessiner un conflit d'interêt concernant Bernard Laporte.

Si les faits sont avérés, la position de Bernard Laporte va rapidement devenir intenable, celle de Mohed Altrad serait alors fortement fragilisée.

Nouvelles révélations du journal l'Equipe sur l'affaire Altrad/Laporte. L'entourage du président du MHR aurait fait directement pression sur le président de la Fédération Française de Rugby pour obtenir un allègement des sanctions envers le club de Montpellier. ©F3 LR