Après une course-poursuite, 32 kg de résine de cannabis ont été saisis par la police de l'Hérault

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marion Chevalet .

Les policiers de la brigade de nuit ne s'attendaient pas à récolter un tel butin : 32 kg de résine de cannabis trouvés après une course poursuite engagée lors d'un contrôle de nuit.

La brigade de nuit ne s'attendait pas à réaliser une telle saisie ce soir-là.

Dans la nuit du 21 novembre dernier, les policiers en service à ce moment-là croise un véhicule qui roule à vive allure, sur la commune de Lattes.

Les policiers cherchent à réaliser un contrôle, mais malgré les moyens sonores et lumineux engagés pour les avertir, le véhicule accélère encore pour éviter l'interpellation. 

Une course-poursuite s'engage. Les forces de l'ordre suivent d'abord la voiture dans le chemin de Raffegan puis vers le pont qui traverse la route départementale D986. Les policiers ne parviennent pas à interpeller les auteurs, ceux-ci abandonnent leur voiture à proximité de la rue de la Première écluse et s'enfuient à pied. 

C'est à ce moment-là que les policiers mettent la main sur ce qui pourrait expliquer les raisons de cette fuite : 32 kg de résine de cannabis étaient transportés dans des sacs de sport. 

Il faudra ensuite plusieurs jours pour parvenir à identifier le conducteur du véhicule et son passager. Pour y parvenir, la police technique et scientifique (PST) a été mobilisée. 

Quatre jours après, l'enquête a porté ses fruits. Les deux individus ont été identifiés puis interpellés dans leurs domiciles, situés dans la région Rhône-Alpes. Le premier est âgé de 32 ans et vit près de Lyon tandis que le second, de 24 ans est domicilié à Saint-Chamond près de Saint-Etienne.

Une première comparution immédiate a eu lieu lundi 28 novembre. Les deux hommes ont nié les faits qui leur étaient reprochés et ont demandé un délai pour préparer leur défense. 

Ils sont actuellement placés en détention provisoire et seront jugés le 16 janvier prochain par le parquet de Montpellier.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité