Autoroute A9 : il volait des cartes bancaires dans les camions des autres pour payer son essence, un chauffeur routier coincé par les gendarmes

Sur les aires de service d'Ambrussum entre Nîmes et Montpellier, un chauffeur routier a été arrêté par les gendarmes, le 13 janvier 2024. Il est accusé d'avoir volé de nombreuses cartes bancaires utilisées pour payer son carburant.

En pleine surveillance des aires de service d'Ambrussum sur l'autoroute A9, entre Nîmes et Montpellier, le 13 janvier 2024, les gendarmes repèrent un chauffeur routier au comportement suspect.

Après une perquisition dans son poids lourd, ils trouvent de l'argent, 40 cartes bancaires volées et du matériel servant à modifier les bandes magnétiques de ces cartes.

Comportement suspect

Les gendarmes du peloton d'autoroute de Grand-Gallargues contrôlent les aires d'autoroutes d'Ambrussum.

Tout d'un coup, "un chauffeur routier attire leur attention. Quand il comprend qu'il va être contrôlé, il descend du tracteur routier et prend la fuite en courant", écrivent-ils sur leur page Facebook.

Mais quelques minutes plus tard, les militaires le retrouvent au volant de son propre poids lourd.

Vols de cartes bancaires

Les gendarmes perquisitionnent le véhicule du routier. Ils y découvrent plus de 40 cartes de divers pétroliers dont plusieurs s'avèreront volées fin 2023 et une certaine somme d'argent.

Les forces de l'ordre comprennent alors que le routier "était entré par effraction dans le premier camion dans le but d'y dérober des cartes permettant de payer le carburant".

Revente de cartes bancaires

En plus de ces cartes volées, les gendarmes récupèrent, au sein de l'habitacle, du matériel nécessaire à la modification de l'encodage des bandes magnétiques des cartes.

À l'aide de ce matériel, le voleur réalisait des copies qu'il revendait à d'autres chauffeurs routiers afin qu'ils fassent leur plein de carburant gratuitement, le paiement s’effectuant sur le compte du titulaire de la carte dérobée.