"C'est la première fois que je vais faire Noël seul", ces expatriés anglais qui passent les Fêtes loin de leurs proches

La fermeture momentanée des frontières avec l'Angleterre a bousculé les plans de nombreuses personnes pour les fêtes de fin d'année. Témoignages de Français expatriés en Angleterre mais aussi d’Anglais à Montpellier.

A Montpellier, de nombreux expatriés vont passés les Fêtes de fin d'années seuls, loin de leurs proches - 22 décembre 2020
A Montpellier, de nombreux expatriés vont passés les Fêtes de fin d'années seuls, loin de leurs proches - 22 décembre 2020 © MAXPPP - JEAN MICHEL MART

Une nouvelle souche de covid-19, « plus contagieuse » a été détectée au Royaume-Uni et cela vient troubler un peu plus la période des Fêtes de fin d’années pour les Britanniques. Londres et le sud-est de l’Angleterre ont été de nouveau confinés pour quelques jours. Plusieurs pays européens ont pris la décision de suspendre leurs vols avec le Royaume-Uni, la France quant à elle, a suspendu pendant 48 heures tous les déplacements de personnes en provenance du Royaume-Uni.

Protéger ses proches 

Une situation qui a poussé de nombreux expatriés à revoir leur plan pour ces fêtes de fin d’années. C’est le cas de Jeannette, elle est directrice du centre américain à Montpellier, et c’est la première fois qu’elle fête Noël sans ses proches. Elle a quitté son Yorkshire natal il y a 29 ans pour poser ses valises à Montpellier. Mais tous les ans avec ses deux filles, le retour au pays marque la fin de l’année : "Cette année, c’est très particulier car en général on prend la voiture et on part dans le nord de l’Angleterre pour retrouver toute la famille et cette année ce n’est pas possible."

Si elle a décidé de ne pas faire le voyage c’est pour protéger sa famille. La suspension des liaisons entre la France et le Royaume-Uni l’a conforté dans son choix.

On a beaucoup réfléchi avec ma famille et comme mes parents âgés vivent dans le nord de l’Angleterre, ils sont vraiment en première ligne pour avoir tout de suite le vaccin. Ils devraient l’avoir dans les semaines voire les jours qui viennent. Donc on s’est dit autant attendre encore un peu de temps et être sûr de ne pas prendre de risques.

Jeannette Franklin

 

Jeannette Franklin va passer pour la première fois, les Fêtes de fin d'années à Montpellier, loin de ses proches - 22 décembre 2020
Jeannette Franklin va passer pour la première fois, les Fêtes de fin d'années à Montpellier, loin de ses proches - 22 décembre 2020 © FTV - J.Mériot

Même si la décision a été murement réfléchie, l’anglaise éprouve un brin de nostalgie : "Pour nous l’ambiance de Noël c’est vraiment l’Angleterre, on ne se sent pas vraiment à Noël ici dans le sud de la France. Mais là il commence à faire moche, donc ça nous met petit à petit dans l’ambiance."

Loin de son ambiance de Noël d’Angleterre et de ses proches, Jeannette va néanmoins pouvoir profiter d’un Noël en petit comité avec ses deux filles.

Croire en la magie de Noël 

Pour d’autres, comme pour Baptiste, loin d’être un choix, rester en Angleterre est pour l’instant une obligation : "Ma situation est simple, explique le jeune-homme, je devais prendre un avion hier prévu depuis un mois et il a été annulé puisque la France a suspendu les déplacements pendant 48h. J’ai pu déplacer mon avion gratuitement pour le 24 décembre. Pour l'instant rien de sûr, pour assurer le coup j’ai fait un test PCR ce matin. Ce n’est pas très agréable mais c’est le jeu. Je mets toutes les chances de mon côté pour essayer de rentrer avec mon avion de jeudi midi."

Originaire de Castelnaudary (Aude), il s’est installé à Londres il y a un peu plus d’un an pour vivre son rêve, être entraineur de rugby. Aujourd’hui son seul souhait : fêter Noël avec ses proches : "Si je devais rester ici, ça serait un calvaire, j’ai des amis ici mais bon ça n’aurait pas le même goût, ça serait la première fois que je fêterai Noël loin de mes proches. Ca va me faire très bizarre, donc je vais par tous les moyens essayer de descendre. Je vais essayer de croire en la magie de Noël et croiser les doigts pour avoir mon avion."

Le covid, le brexit et les fêtes de fin d'années 

Mais pour William, jeune anglais fraichement débarqué à Montpellier, même si cela n’a pas été facile, il a fait son choix et ne rentrera pas auprès de sa famille pour les Fêtes : "J’ai décidé de ne pas rentrer c’est surtout pour protéger ma famille. Mon père est diabétique et ma grand-mère a plus de 80 ans et je voudrais les protéger."

William est arrivé à Montpellier il y a deux semaines et a choisi de rester dans cette ville pour Noël, c'est donc seul qu'il va passer les Fêtes - 22 décembre 2020
William est arrivé à Montpellier il y a deux semaines et a choisi de rester dans cette ville pour Noël, c'est donc seul qu'il va passer les Fêtes - 22 décembre 2020 © FTV - J.Mériot

Autre évènement venu bousculer le calendrier : le Brexit à partir du 31 décembre il entrera officiellement en vigueur. Pour le jeune-homme pas question de prendre le risque de rester bloqué en Angleterre. Une raison de plus qui oblige le jeune homme à passer son Noël seul : "Ça va être un peu triste, mais on va faire une visio à Noël avec mon père qui est seul aussi. C’est la première fois que je vais passer Noël tout seul, et dans un autre pays que le mien aussi. En ce moment, je suis triste en général, ma famille me manque beaucoup. Je sais que ma mère, mon petit frère et ma grand-mère sont ensemble en ce moment, ils préparent Noël et j’ai très envie d’être avec eux."

Pour certains, Noël aura une saveur particulière : la nostalgie pourrait bien s'inviter à la table des expatriés.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
international brexit coronavirus - confinement : conseils pratiques santé société transports économie transports en commun