Coronavirus : face à la crise économique, le club de basket Lattes-Montpellier ne jouera pas la prochaine Coupe d'Europe

Interrompu dans sa campagne européenne cette saison pour cause de Covid-19, le club de basket féminin Lattes-Montpellier devait disputer une nouvelle Coupe d'Europe la saison prochaine. Face aux difficultés financières de sponsors mais aussi aux risques de reprise de pandémie, le club y renonce.

Les Gazelles ont perdu en finale face à l'Asvel, jeudi 23 mai.
Les Gazelles ont perdu en finale face à l'Asvel, jeudi 23 mai. © Nicolas Chatail / France 3
Après avoir disputé lors des deux dernières saisons la finale du championnat de France et une finale d'Eurocoupe, les basketteuses héraultaises s'étaient hissées l'hiver dernier en quart de finale de l'Euroligue, compétition reine en la matière. Qualification il est vraie dûe au forfait des Hongroises de Sopron, qui avaient refusé d'affronter les Italiennes de Schio par peur du coronavirus, avant que les héraultaises ne renoncent à leur tour à disputer leur huitième de finale retour en Russie.
 
Puis était arrivée l'interruption des compétitions à l'échelle mondiale et donc européenne. 

Face à l'incertitude sanitaire et financière 

A l'issue du gel du championnat de France, le BLMA a gagné sur le terrain sa qualification pour disputer une nouvelle Euroligue féminine. Mais pour le président du club Franck Manna :
 

Cette perspective, désirée de tous, n'est envisageable qu'à partir du moment  où nous disposons de certitudes à l'heure de construire notre budget pour le prochain exercice. L'économie française a un genou à terre. Nos entreprises partenaires ont souffert et doivent désormais relancer leurs activités tout en restant attentives.

Franck Manna, président du BLMA

 
Si les collectivités locales (Ville de Lattes, Métropole de Montpellier, Département de l'Hérault et Région Occitanie), qui assurent 65 % du budget de 2,5 millions d'euros, ont confirmé leurs engagements pour la saison à venir, il n'en est pas de même pour les partenaires privés touchés par la crise financière qui suit la crise sanitaire du Covid-19 :
 

Sur les 750 000 euros de partenaires privés, la moitié à peine a été confirmée. Le coût d'une campagne européenne c'est 250 000 euros. Il y a le coeur et la raison. Notre coeur voudrait que nous disputions une nouvelle Coupe d'Europe. Mais la raison veut que nous assurions la santé financière du club. Ca me fait chier pour les joueuses, les supporteurs, le club...mais derrière, nous avons 350 gamines qui jouent aussi !

Franck Manna, président du BLMA

Franck Manna, président du BLMA, contraint par la raison à ne pas engager son club en Euroligue de basket-ball féminin en 2020-2021.
Franck Manna, président du BLMA, contraint par la raison à ne pas engager son club en Euroligue de basket-ball féminin en 2020-2021. © FTV France 3 Occitanie

Même le président, hôtelier de profession, n'est pas certain, avec des établissements au ralenti depuis le confinement et le déconfinement de pouvoir continuer à injecter autant d'argent ("plusieurs centaines de milliers d'euros") qu'il ne l'a fait depuis son arrivée en juillet 2017.


Face à autant d'incertitudes, président et comité directeur ont donc pris la décision de "se retirer de toute campagne européenne pour la saison 2020-2021."
 

Cette décision temporaire vise à stabiliser économiquement le BLMA tout en restant précautionneux envers la santé de nos joueuses et son staff sportif.

Franck Manna, président du BLMA


Autre facteur qui a joué, le fait qu'à cause de la crise et du report de nombreuses compétitions, le calendrier 2020-2021 serait trés chargé pour certaines joueuses : outre le championnat et autres coupes nationales, le tournoi Euroligue se disputerait en septembre-octobre ou janvier-février, avec en prime le championnat d'Europe féminin en juin et des Jeux Olympiques décalés à juillet 2021. Et comme le BLMA compte plusieurs internationales...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
basket eurocoupe basket-ball sport coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter