Coronavirus : à Villeneuve-lès-Maguelone, il court le marathon de Paris dans son jardin pour la bonne cause

Le marathon de Paris devait avoir lieu aujourd'hui, ce dimanche 5 avril, mais à cause de l'épidémie de coronavirus, il a été reporté au 18 octobre. Julien Meichtry-Truntzer a décidé de courir malgré le confinement, mais depuis son jardin à Villeneuve-les-Maguelone, près de Montpellier. 
Julien Meichtry-Truntzer dans son jardin à Villeneuve-les-Maguelone, il se lance le défi de courir le marathon de Paris dans son jardin en 4h30 - 5 avril 2020
Julien Meichtry-Truntzer dans son jardin à Villeneuve-les-Maguelone, il se lance le défi de courir le marathon de Paris dans son jardin en 4h30 - 5 avril 2020 © FTV / L.L-Galy

Un marathon confiné


Comme tous les événements sportifs, le célèbre marathon de Paris, qui devait avoir lieu ce dimanche 5 avril, a été annulé à cause de l’épidémie de coronavirus. Mais certains coureurs ont quand même décidé de relever le défi depuis leur lieu de confinement, surtout lorsque ce challenge était lié à une bonne cause.

C’est le cas de Julien Meichtry-Truntzer, avec 60 autres coureurs, il s’était engagé pour l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque. Une association qui s'engage à offrir des soins à des enfants du monde entier souffrant de malformations cardiaques.

Pour participer au marathon avec le dossard de l'association, Julien devait récolter en amont du marathon 800 euros. Chose faite, mais malheureusement le marathon est reporté au 18 octobre. Faute de pouvoir aller à Paris, il essaye de le faire mais de chez lui. 
 
Pour pouvoir porter ce dossard Julien devait récolter minimum 800 euros - avril 2020
Pour pouvoir porter ce dossard Julien devait récolter minimum 800 euros - avril 2020 © FTV - L.L-Galy

 

Pour une bonne cause 


Aujourd’hui avec 27 autres coureurs il a quand même décidé d’enfiler ses baskets et d'essayer de relever le défi qu'il s'était fixé : courir son premier marathon en 4h30 mais dans le jardin de ses parents à Villeneuve-lès-Maguelone :

On a voulu faire un pied de nez à l’annulation du marathon de Paris, nous n’avons pas voulu rester dans nos canapés aujourd’hui à ne rien faire. Nous avons préféré chausser nos baskets et nous rendre utile.

Pas la même foulée, un parcours rétréci, finalement l'homme va parcourir environ 25 kilomètres en 4h30. 

Ces 27 coureurs avait un seul et même objectif aujourd’hui, récolter le plus d’argent possible pour l’association et essayer de sauver un maximum d'enfants malades :

Le but de cette course aujourd’hui, c’est de faire grossir nos cagnottes pour les associations même si elles sont ouvertes jusqu’au 18 octobre, date de report du marathon de Paris. Ces fonds vont servir à offrir des opérations du coeur à des enfants qui souffrent de problème cardiaque. 

Grace à la course d'aujourd'hui, l'homme a récolté 200 euros en plus, ce qiu fait monter sa cagnotte à 1160 euros. 

Une course sur les réseaux sociaux 


Pour faire grossir sa cagnotte, tout au long de sa course Julien s’est adressé à sa communauté en réalisant des lives sur son compte Instagram :


C’est un outil essentiel et indispensable pour pouvoir communiquer sur ce que l’on fait, sur nos causes, et aussi nous permettre d’avoir un plus grand partage.  

Un partage qui lui permet également d'être en contact avec les 27 autres coureurs confinés, mais qui lui a aussi permi d'aller au bout de son défi, courir 4h30, le temps estimé pour un marathon. 

Le reportage de Laure-Laure Galy et Benoit De Tugny 


 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport esport covid-19 santé société