Coupe du monde rugby 2023 : le président du MHR Mohed Altrad réagit

Publié le Mis à jour le
Écrit par FM avec LB

Entretien - Le président a accepté de réagir sur l'attribution de la coupe du monde de rugby 2023. Mohed Altrad salue l'effort de la délégation, qui a commencé le travail avec trois ans et demi de retard sur ses concurrentes.

Mohed Altrad, président du MHR, a accepté de nous recevoir pour parler de l'attribution de la coupe du monde de rugby 2023 en France. Retrouvez l'intégralité de l'entretien dans la vidéo ci-dessous.

durée de la vidéo: 03 min 25
Mohed Altrad, président du club de rugby ©F3 LR

Cinq mois au lieu de quatre ans


Mohed Altrad ne cache pas son émotion :

C'est une énorme joie pour moi, qui ai contribué au dossier. C'est un exercice qui se prépare quatre années à l'avance. Notre dossier a commencé tardivement. L'arrivée de Bernard Laporte à la présidence [de la Fédération française de rugby, NDLR] a fait qu'il y avait une volonté très forte de remporter cette coupe du monde.


L'homme d'affaires, controversé ces derniers mois, l'affirme, la délégation partait avec un handicap certain : "Nous avons eu cinq mois pour préparer le dossier au lieu de quatre ans pour nos concurrents." Et de souligner l'importance de son rôle :

"Pendant ces cinq mois, j'ai été un élément important dans le lobbying mondial, à travers mon groupe et mes connexions personnelles pour aller rendre visite à toutes les fédérations de la terre."


"Je suis très heureux car c'est un travail qui n'était pas gagné d'avance." Enfin, l'entrepreneur a annoncé être "candidat pour être le sponsor officiel de l'équipe de France."