Covid-19 en Occitanie : on vous explique l'organisation de la vaccination par les généralistes et la médecine du travail

Ce jeudi débute une nouvelle étape dans la campagne de vaccination. Désormais, médecins généralistes et médecine du travail peuvent vacciner contre la Covid. Sous quelles conditions ? Comment cette nouvelle phase est-elle organisée en Occitanie ? On vous explique tout.

Vaccin AstraZeneca - 2021.
Vaccin AstraZeneca - 2021. © maxppp Alexandre MARCHI

Le vaccin AstraZeneca est désormais distribué sur le territoire français mais encore à faibles doses. Dès ce jeudi, chaque médecin qui en a fait la demande pourra recevoir un flacon comprenant 10 doses pour sa patientèle.

A qui le vaccin est-il destiné ? 

Le vaccin AstraZeneca est pour le moment destiné aux volontaires âgés de 50 à 64 ans prioritaires. Donc, uniquement à ceux atteints de comorbidités comme les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension artérielle, le diabète, les pathologies respiratoires chroniques, l’insuffisance rénale chronique dialysée, l’obésité et le cancer évolutif sous traitement, comme le précise la liste du Haut conseil à la santé publique (l’HCSP). 

Les personnes éligibles ne peuvent être âgées de plus de 64 ans. Une décision de la Haute Autorité de santé “en raison du faible effectif de participants âgés de plus de 65 ans et plus dans les essais, il n’est pas possible de conclure sur l’efficacité vaccinale dans cette population”.

© F3 LR

Où peut-on se faire vacciner ?

Ce vaccin se conserve plus facilement. Il peut donc être injecté par un médecin généraliste ou un médecin du travail.

Les pharmaciens devraient être bientôt autorisés à pratiquer ces vaccinations. Une fois que les doses seront suffisantes et que les personnes prioritaires auront été vaccinées : pour le moment, le besoin d'accéder au dossier médical pour vacciner les exclut de fait.

Les médecins du travail sont également autorisés à vacciner, y compris dans les entreprises. A Montpellier, l’AMETRA a choisi de ne vacciner qu’à l’intérieur de ses locaux pour le moment. “Nous souhaitons en priorité préserver le secret médical”, précise Véronique Demon, la directrice générale de la médecine du travail à Montpellier. “Nous avons donc décidé de ne pas vacciner dans les entreprises afin de protéger ces salariés atteints de comorbidités.”

Se faire vacciner : quelle procédure suivre ? 

Les patients doivent prendre rendez-vous directement auprès de leur médecin généraliste ou via une plateforme dédiée (type Doctolib ou Maiia). Si leur médecin fait partie des volontaires, il propose alors un créneau de vaccination en fonction des doses dont il dispose. Car une fois le flacon ouvert, les 10 doses doivent être administrées dans les 6 heures.

Cette semaine, chaque médecin généraliste volontaire et qui s’est inscrit recevra un seul flacon, soit 10 doses de vaccin. Ce chiffre sera doublé la semaine prochaine et devrait augmenter progressivement par la suite. 

Le salarié peut également prendre contact directement auprès de la médecine du travail pour obtenir un rendez-vous et ainsi se faire vacciner. Mais à Montpellier, l’AMETRA n’a pour le moment aucune visibilité sur le nombre de doses qu’elle recevra.

Le point sur la vaccination en Occitanie

Depuis le début de l’année 2021, en Occitanie, 264 859 premières doses ont été injectées, soit 4,5% de la population.

Du côté des Ehpad, ce chiffre monte à 78,4% des résidents. 48 552 d’entre eux ont reçu une première dose de vaccin. 22 356 ont reçu leur seconde dose (soit 78,4%).

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société confinement : conseils pratiques vaccins - covid-19