Covid-19 : première rentrée avec masque obligatoire en permanence pour les élèves des écoles à Pignan

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault, Carine Alazet et Isabelle Petit-Félix
Hérault - Des enfants de moins de 11 ans masqués devant leur école pour la rentrée scolaire du 3 janvier 2022.
Hérault - Des enfants de moins de 11 ans masqués devant leur école pour la rentrée scolaire du 3 janvier 2022. © FTV

Pour tenter de contrer l'épidémie sanitaire, de nouvelles restrictions et dispositions entrent en vigueur à l'école, ce lundi. Une rentrée scolaire qui suscite questions et lassitude chez les parents et chez les enseignants. Témoignages à Pignan, près de Montpellier, dans l'Hérault.

En ce premier jour d'école de 2022, pas de grand bouleversement, l'entrée dans l'établissement s'organise de la même façon qu'avant les vacances : avec distribution de gel hydroalcoolique et des élèves masqués.

A Pignan, près de Montpellier, le nouveau protocole sanitaire présenté par le ministère de l'Education Nationale ne préoccupe pas beaucoup les parents. Beaucoup sont résignés.

"On a été informé par mail, hier soir. Pour moi, cela ne change pas grand chose. Ils porteront le masque tout le temps. S'il y a des cas contacts, on s'organisera" explique une maman.

"On sait qu'au premier cas, la classe ne ferme plus. C'est vital pour les enfants et surtout pour les parents. Et je fais des autotests à mes enfants".

Un papa convaincu par les nouvelles mesures.

"Les informations, je ne les regarde plus. Ca change tout le temps. Le petit a son masque... comme avant. S'il doit le mettre en classe, il le mettra. Le Covid, la famille l'a eu et voilà !" déclare fataliste une maman.

Côté enseignants et responsables d'établissements, on fait au mieux.

La règle semble simple : plus de fermeture de classes en fonction du nombre de cas Covid, mais une multiplication des tests pour les élèves. La réalité est bien moins facile à gérer. Les directeurs d'école ont reçu les dernières consignes ministérielles vers minuit. Un manque d'anticipation qui les agace.

"On a appris les mesures, hier dimanche à 18h30, avec un correctif du ministère vers 00h20, pour une application dès ce lundi matin. Cela fait court ! Mais nous sommes prêts".

Jean-Robert Biggio, directeur d'école et délégué UNSA Hérault

Les directeurs d'école et leurs syndicats vont passer la journée à étudier la trentaine de pages du nouveau protocole, pour transmettre les informations aux parents le plus rapidement possible.

Autre soucis, la cantine, des paniers pique-niques ont été prévus.

Les nouvelles mesures sanitaires à l'école

Les 6/11 ans, comme les 12/20 ans, sont désormais un vecteur de transmission du virus, avec un taux d'incidence très haut.
Près de 900 cas pour 100.000 enfants dans l'Hérault pour les moins de 10 ans et autour de 1.500 pour 100.000 pour les 10/19 ans... le seuil d'alerte est à 50. En Haute-Garonne, ces taux sont respectivement de 700 et 1.200.

Record d'Occitanie pour les Pyrénées-Orientales avec 1.200 et 2.100.

Le port du masque obligatoire dès l'âge de 6 ans

Cette obligation ne concernait jusqu'à présent que les enfants de 11 ans et plus, et l'école pour les enfants scolarisés en primaire. Mais jusqu'au 23 janvier inclus, le port du masque devient obligatoire dès l'âge de 6 ans dans les transports collectifs intérieurs et les lieux recevant du public, prévoit un nouveau décret. Cette mesure va concerner plusieurs millions d'enfants pour la rentrée, dans les départements où le préfet a pris un tel arrêté, soit une cinquantaine de départements.

>> Covid-19 : le masque devient obligatoire dès 6 ans dans de nombreux lieux publics à partir de ce lundi.

Dans le détail, les plus petits devront se protéger le nez et la bouche dans les bus, métros, trains, avions, bateaux (sauf en cabine), taxis ou VTC, gares, stations, aéroports, pendant les déplacements au restaurant, dans les magasins, centres commerciaux, marchés couverts, salles de spectacles (sauf pour la pratique d'activités artistiques), lieux de culte, établissements sportifs couverts (sauf pour les activités sportives), musées, bibliothèques, centres de documentation, etc.

Nouvelles règles de tests dans les écoles

Si un cas positif au Covid-19 est détecté dans une classe, tous les élèves de la classe devront faire trois tests en quatre jours. Le premier test négatif leur permettra de revenir en classe.
"Ce qui change, c'est que désormais, quand la famille fera le premier test, elle recevra en pharmacie deux autotests gratuits, pour que les élèves se testent à nouveau à la maison à J + 2 et à J + 4", a précisé le ministre Jean-Michel Blanquer, à la veille de la rentrée. La même procédure sera exigée auprès des enseignants vaccinés.

"Il n'y aura donc pas d'isolement des personnes dont les tests sont négatifs".

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale

Interview dans le Parisien.

Afin d'encourager la vaccination des enfants de 5 à 11 ans, des messages vont partir dès ce lundi "vers les chefs d'établissement et les enseignants, sur les modalités de vaccination".
Enfin, le ministre lance un "appel aux maires" pour qu'ils profitent du fond d'Etat de 20 millions d'euros pour doter leurs écoles en capteurs de CO2, dont le déploiement est aujourd'hui "totalement insuffisant".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.