5 joueuses de l'équipe de basket de Montpellier-Lattes positives au covid contraint le BLMA à reporter ses matchs

Publié le Mis à jour le

Avec 5 joueuses positives au covid et 2 blessées, le BLMA est contraint de reporter ses rencontres face à Venise et Salamanque. Face à l’épidémie, l’équipe de basket féminin doit entièrement se réorganiser au moment où elle s’apprête à atteindre le top 8 européen pour la deuxième fois.

Le Club de Lattes-Montpellier vient de l’annoncer : il ne jouera pas ses deux prochains matchs. Pourtant quatrième de son groupe, et à une victoire de la qualification pour les quarts de finale de l’Euroligue, le BLMA vient d’obtenir le report de sa rencontre face à Venise prévue ce mercredi, et face à Salamanque organisée ce samedi à domicile. 

5 joueuses positives au covid et 2 blessées

En cause, l’épidémie de covid qui sévit au sein de l’équipe. 5 joueuses et leur entraîneur sont actuellement positifs. Toutes les autres sont cas contacts. Et avec 2 blessées en plus, impossible pour le BLMA d’assurer ses prochaines rencontres. “Jusqu’ici, on n’avait pas été trop touché, c’est vraiment la première fois qu’on l’est sévèrement", témoigne Valéry Demory, l'entraîneur. “Je pense que c’est le fait de voyager qui nous contamine. On revient de Riga (en Lettonie) et on l’attrape alors qu’on avait rien eu jusqu’ici. Pareil pour Bourges qui revient d’Angleterre.”

La plupart des joueuses comme Valéry Demory sont asymptomatiques mais deux d’entre elles sont souffrantes. 

Un casse-tête pour les entrainements

Entre les malades, les positives au covid et les cas contacts, difficile de jongler et d’organiser des entraînements sereinement et sans risque de contamination. “On fait des groupes de travail, un avec celles qui n’ont rien et un autre avec celles qui sont positives”, raconte Valéry Demory. “Le problème c’est que tout le monde n’est pas positif le même jour, il faut constamment jongler avec tout ça.”

Tant qu’on n'a pas de match, ça va, on gère. Mais comment préparer le prochain match sans pouvoir s'entraîner collectivement ?

Valéry Demory, entraîneur du BLMA

L’entraîneur a été déclaré positif mais est en fin de protocole. Il pourra reprendre demain l’entraînement de celles qui n’ont pas été touchées.

Un calendrier chamboulé

Outre la difficulté organisationnelle, c’est l’avenir qui inquiète l’équipe. Car ces deux matchs sont reportés, il faudra bien leur trouver une place plus tard dans un calendrier déjà très chargé. “Dans notre groupe, toutes les équipes ont reporté leurs matchs”, explique l'entraîneur. “Le calendrier va se bousculer, on jouera toutes les 48 heures et c’est là qu’il ne faudra pas avoir de blessées, sinon on est mort. Mais tout le monde sera dans le même bateau, il y aura donc une équité. Seules les équipes aux plus gros effectifs seront avantagées.” Cette saison s’annonce encore plus compliquée que les précédentes.

Une nouvelle perte financière pour le club

C'est un nouveau coup dur pour le club qui, depuis le début de la crise sanitaire peine à retrouver son public. "Nos revenus proviennent essentiellement de la fréquentation du Palais des sports et elle a beaucoup baissé", s'inquiète Philippe Sebbane, le président du BLMA. "L'engouement pour la fréquentation des stades, tous sports confondus a fortement décliné, sans parler des limites imposées par les jauges." 

Je souhaite simplement que nos filles qui ont le covid s'en sortent sans séquelles"

Philippe Sebbane, président du BLMA

Deux rencontres à domicile reportées tardivement c'est aussi des pertes directes pour le club comme l'équipe engagée pour filmer et diffuser la rencontre, ou tout simplement la commande au traiteur. "On essaie de ne rien gaspiller, de ne rien gâcher, assure le président du club. "Le buffet prévu à l'origine va être transformé en une centaine de repas pour une association qui vient en aide aux étudiants précaires." A cela s'ajoute les partenaires qu'il faut rassurer, lorsque l'on est pas en mesure de leur apporter la représentativité promise. "Je ne peux pas vous dire dans quelle mesure nous serons impacté au terme de la saison. Une chose est sûre, le report est pour nous un désagrément mais l'arrêt de la saison comme les deux précédentes est un embêtement."

Le BLMA doit jouer son prochain match à Moscou mais il risque lui aussi d’être reporté. Il y a, en effet, peu de chances que les joueuses soient déclarées négatives au covid d’ici mardi.