Covid à Montpellier : une rassemblement prévu dimanche en hommage aux personnes décédées pendant la pandémie

L'association Vivre son Deuil Montpellier organise des "cercles de parole" ce dimanche 1er novembre en mémoire aux personnes décédées depuis le début de la pandémie de Covid-19. "Une nécessité pour les familles", selon son initiatrice Catherine Favre.
L'association "Vivre son Deuil" aide les familles à se reconstruire après la perte d'un proche.
L'association "Vivre son Deuil" aide les familles à se reconstruire après la perte d'un proche. © Image d'illustration. Alexis Sciard / MAXPPP
Un événement "pour tous ceux qui sont morts sans nous". À l'occasion de la Toussaint, l'association Vivre son Deuil Montpellier prévoit d'organiser "des cercles de parole" à la mémoire de "toutes les personnes décédées pendant et depuis le confinement" : cela inclut les décès liés au Covid-19, mais aussi les autres drames survenus lors de cette période.

Le rassemblement doit se tenir le dimanche 1er novembre entre 13h30 et 16h dans le cimetière Saint-Lazare à Montpellier. Plusieurs groupes de parole, de six personnes maximum, seront constitués "dans le respect des règles sanitaires en vigueur".

Cette manifestation est nécessaire pour les familles qui n'ont pas pu accompagner leurs proches jusqu'à la fin : certaines ont un sentiment de culpabilité car, à cause de l'épidémie, elles n'ont pas toujours pu dire au revoir.

Catherine Favre, responsable de l'association Vivre son Deuil à Montpellier

La Toussaint, le temps du recueillement

L'association de Catherine Favre aide les familles à se reconstruire après la perte d'un proche. En mars, au moment du confinement et alors que les cérémonies funéraires étaient soumises à des mesures sanitaires strictes, les bénévoles s'attendaient à être débordés d'appels. À leur grande surprise, ce ne fut pas le cas.

Les gens ont peut-être eu du mal à réaliser tout ce qui leur tombait sur la tête, ils ne nous ont pas contactés tout de suite. Mais depuis septembre, à l'approche de la Toussaint, de plus en plus de familles demandent de l'assistance pour faire leur deuil.

Catherine Favre, responsable de l'association Vivre son Deuil à Montpellier

En cette période de recueillement, Catherine Favre salue d'ailleurs la décision d'Emmanuel Macron de laisser les cimetières ouverts et de maintenir l'organisation des enterrements. "Les obsèques sont des moments difficiles mais aussi très réconfortants pour les familles : on peut réunir tous les gens qui ont compté pour la personne décédée." Elle attend toutefois d'en savoir plus sur les mesures prévues à ce sujet par le gouvernement.

Pour la responsable associative, l'accompagnement d'un proche avant son décès est également une étape importante. "À mon sens, c'est une bonne nouvelle que les Ehpad puissent accueillir des visites. À voir à présent quelles sont les consignes pour les hôpitaux." 

Selon l'association, l'événement prévu dimanche pourrait permettre "d'apaiser les douleurs". "L'idée a été très bien accueillie par les familles et les pouvoirs publics. Aujourd'hui plus que jamais, nous avons besoin d'être solidaires", conclut Catherine Favre.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société manifestation économie social solidarité décès faits divers hommage toussaint événements sorties et loisirs