Covid. Emmanuel Macron reconfine le territoire français, découvrez les mesures annoncées

La France à nouveau confinée à partir du vendredi 30 octobre à minima jusqu'au 1er décembre. Une décision présentée ce mercredi soir par Emmanuel Macron face à la reprise de l’épidémie de Covid-19. Découvrez l’ensemble des mesures annoncées. 

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le reconfinement de la France à partir du 30 octobre et pour un mois.
Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le reconfinement de la France à partir du 30 octobre et pour un mois. © Ludovic MARIN / AFP
"Il faut aller plus loin. J'ai décidé qu'il fallait retrouver à partir de vendredi, le confinement qui a stoppé le virus. Tout le territoire national est concerné." Emmanuel Macron vient de l'annoncer. la France est reconfinée à partir du vendredi 30 octobre à minima jusqu'au 1er décembre.

Pour le président de la République les efforts de ces dernières semaines n'ont pas été suffisants : "cela ne suffit pas. cela ne suffit plus". "Débordés" par une deuxième vague qu'Emmanuel Macron décrit comme "sûrement plus dure que la première", le président estime que "si nous ne donnons pas un coup de frein brutal aux contaminations, les médecins devront choisir entre un malade du Covid et une personne victime d’un accident de la route."

L'immunité collective; le confinement des plus fragiles; le tester, alerter, protéger; l’augmentation des capacités de réanimation sont autant de stratégies qui ne répondent plus, selon le chef de l'Etat, à l'accélération de l'épidémie. Seul le confinement durant un mois permettrait de stopper à nouveau le coronavirus. La situation sera réévaluée tous les 15 jours.

Une allocution à suivre en direct ici : 

Les mesures

Cette décision s'accompagne d'un ensemble de mesures dont voici les principales. 
L'attestation de sortie fait sa réapparition. Il sera de nouveau interdit de se déplacer entre régions, "à l'exception des retours de vacances de la Toussaint. Il y aura une tolérance durant ce week-end de retour". Les rassemblements ne sont plus autorisés.

Ce qui reste ouvert :

Ce qui ferme :

Pour le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc la décision du chef de l'Etat a le "mérite de la clarté" Pour le président du département de Haute-Garonne, le gouvernement a "tergiversé"
 
L'Occitanie compte à elle seule 1.210 hospitalisations en cours au 26 octobre, dont 267 malades en réanimation. Et certains CHU saturent, comme celui de Nîmes, où plusieurs patients ont été envoyés à Toulouse et en Bretagne.
Les taux d'occupation des lits de réanimation par des malades Covid+ dépassent les 60% en Ariége, dans le Gard et dans le Tarn-et-Garonne.
Une situation régionale désignée comme «critique» par l'Agence régionale de santé Occitanie. Selon le gouvernement, 288 personnes atteintes du Covid sont mortes à l'hôpital lors des dernières 24 heures et 235 en Ehpad sur les quatre derniers jours. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets