Déconfinement : dans l'Hérault, les pompiers alertent sur la multiplication des accidents de sport et de plein air

Depuis le déconfinement, les interventions des pompiers se multiplient pour des accidents liés à la pratique du sport et des activités en plein air. Des sauvetages coûteux qui mobilisent souvent du personnel inutilement. Ils appellent donc les sportifs à la prudence et à la raison.

Hérault - les pompiers du GRIMP 34 en intervention - juin 2020.
Hérault - les pompiers du GRIMP 34 en intervention - juin 2020. © SDIS 34.

Avec le beau temps, les week-ends prolongés de mai et la deuxième phase du déconfinement, les sapeurs-pompiers de l’Hérault ne chôment pas.

Ils sont intervenus ces derniers jours sur plusieurs accidents de sport et de plein air, qui ont nécessité l'engagement d’équipe spécialisées comme le Groupe Milieu Périlleux 34 (GMP). Des randonneurs fatigués, des baigneurs victimes de malaise dans l'eau froide des rivières ou encore des marcheurs blessés qui ont présumé de leurs forces et surtout de leur condition physique...

A chaque fois, ces interventions et sauvetages mobilisent d’importants moyens de secours humains mais aussi matériels comme l’hélicoptère de la sécurité civile.

 

12 interventions du GMP en 8 jours


Mardi, les pompiers ont pris en charge une personne épuisée sur un sentier de randonnée sur les contreforts des Gorges de l'Hérault, non loin de Saint-Guilhem-le-Désert. Le Groupe Milieu Périlleux a dû être engagé avec les sapeurs-pompiers locaux pour assister cette personne et la prendre en charge afin de la brancarder sur un lieu accessible.
Une type d'intervention longue qui aurait probablement pu être évitée avec un peu de bon sens.

Dimanche, c'est une intervention au Pont du diable, sur la commune d'Aniane, qui a mobilisé les pompiers une partie de la journée. Une personne en arrêt cardio-ventilatoire, après un saut dans le fleuve Hérault, a dû être héliportée par la Dragon 34 au CHU de Montpellier. Elle a été prise en charge par l'équipe médicale de l'hélicoptère et évacuée en urgence absolue sous respiration artificielle.
 
Les équipes GMP de l'Hérault ont réalisé 12 interventions rien que pour les week-ends de l'Ascension et de la Pentecôte, sur les massifs du Caroux, du Pic Saint-Loup, vers Saint-Guilhem-le-Désert et le Ravin des Arcs.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société pompiers faits divers sport coronavirus santé randonnée nature polémique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter