Des tirs en pleine nuit à Montpellier, un homme de 18 ans blessé par balles à la fesse

Dans la nuit du jeudi 28 mars, la police est appelée pour des tirs au nord-ouest de Montpellier. Sur place, un homme de 18 ans blessé par balles à la fesse. Transporté au centre hospitalier universitaire Lapeyronie, ses jours n'étaient pas en danger.

Minuit trente, le jeudi 28 mars 2024, le Groupe d'appui judiciaire (GAJ) de Montpellier intervient dans le quartier d'Alco, au nord-ouest de la ville, pour une tentative de meurtre : un jeune homme a été blessé par balles, à la fesse.

Les faits se sont produits au niveau d'une épicerie, avenue du Professeur Louis Ravas. Selon une source policière, un témoin indique avoir vu deux individus cagoulés se diriger vers l'épicerie. L'un des deux était muni d'une arme.

Deux ou trois détonations

De l'intérieur de la boutique, où il s'est réfugié par sécurité, le témoin indique aux forces de l'ordre avoir entendu deux ou trois détonations. Trois étuis de calibre 7,65 sont effectivement retrouvés devant l'épicerie par le GAJ, assisté du Service régional d’identité judiciaire (SRIJ).

La victime des tirs, un jeune homme de 18 ans, de nationalité algérienne, se trouvait dans un appartement squatté, au septième étage d'un bâtiment. Pris en charge par les pompiers, il est transporté aux urgences du centre hospitalier universitaire Lapeyronie. Jeudi matin, il devait se faire opérer pour retirer la balle, mais ses jours ne sont pas en danger.

Les auteurs des tirs inconnus

Entendu par la police, le témoin de la scène ajoute avoir vu les deux individus cagoulés, auteurs présumés des tirs, prendre la fuite à pied, juste après les détonations. Il était cependant incapable de les reconnaître, ou de fournir un signalement précis aux forces de l'ordre.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité