Réforme des retraites : manifestations à Montpellier, Perpignan et Nîmes, perturbations et surveillance par drone

Deux jours après la publication des premiers décrets d'application de la réforme des retraites, les syndicats appellent ce mardi 6 juin, à une 14e journée de manifestations. 250 rassemblements sont prévus en France. Fabien Roussel, secrétaire national du PCF était à Montpellier.

Cette nouvelle journée nationale d'action a lieu 48 heures avant le débat par les députés d'une proposition de loi du groupe Liot pour abolir l'âge de la retraite à 64 ans.

Mais jeudi, la présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, devrait dégainer l'article 40 de la Constitution, qui interdit aux parlementaires de déposer des amendements ayant un impact financier, pour justement faire obstacle à cette proposition de loi du groupe Libertés, indépendants, outre-mer et territoires.

Le gouvernement prévoit de son côté la tenue mi-juin d'une réunion, soit à Matignon, soit à l'Elysée, avec les syndicats et le patronat. Le pays doit "continuer d'avancer", a déclaré Emmanuel Macron lundi.

Fabien Roussel à Montpellier

Le leader du parti communiste en visite à Montpellier pour défendre les retraites s'est aussi rendu auprès de salariés de Renault en grève. Ces derniers réclament des hausses de salaire.

Une mobilisation en baisse

14h45 à Nîmes, les manifestants ont entamé le défilé aux Jardins de la Fontaine. Le cortège a ensuite sillonné tranquillement les rues du centre-ville. Il y avait 1.800 personnes selon la préfecture du Gard.

Les autorités ont comptabilisé 1.700 manifestants à Alès, 500 à Bagnols-sur-Cèze et 100 à Uzès.

12h30 à Montpellier, rencontre entre le maire PS de Montpellier, Michaël Delafosse et Fabien Roussel.

12h10 à Montpellier, Fabien Roussel manifeste avec des élus et avec le mouvement des jeunes communistes.

Le secrétaire national du PCF veut peser pour que la proposition de loi du groupe Liot soit discutée à l'Assemblée nationale jeudi. Proposition visant à abolir l'âge de la retraite à 64 ans en France pourtant promulgué depuis dimanche dernier.

12h à Lunel, des manifestants défilent dans les rues.

11h40 à Montpellier, la manifestation progresse dans les rues, dans le calme. Banderoles, casseroles et slogans de rigueur, dans le cortège où Fabien Roussel était attendu.

La préfecture de l'Hérault annonce 2.500 manifestants à Montpellier. 700 à Sète et 1.000 à Béziers.

11h à Montpellier, le cortège est parti depuis 30 minutes pour faire le traditionnel tour de ville, en musique. Les rangs sont claisemés.

10h45, petite mobilisation à Perpignan. 3 à 4.000 manifestants seulement, selon les syndicats. C'est la plus faible participation depuis 5 mois de lutte.

2.000 personnes dans le cortège, selon la préfecture des Pyrénées-Orientales.

Des drones de surveillance à Montpellier

C’est une première à Montpellier. Ce mardi 6 juin 2023, le cortège sera filmé et enregistré par un drone. Une décision prise par arrêté préfectoral en date du 2 juin 2023.

Cette surveillance à l’aide de drone est motivée par les différents incidents enregistrés en marge de la manifestation du 1er mai à Montpellier.

De 10h30 à 16 heures, un drone avec une caméra embarquée, suivra donc le parcours des manifestants opposés à la réforme des retraites et les alentours du cortège. L’engin filmera, enregistrera et transmettra en direct les images aux services de sécurité. Son périmètre de survol est limité à environ 150 à 200 mètres autour du cortège.

Les perturbations dans les transports

Comme pour chaque journée de mobilisation, les transports seront perturbés.

A  Montpellier, des perturbations sont à prévoir dans les transports en commun de la métropole. Les manifestations en centre-ville impacteront fortement la ligne 4 de tramway à partir de 10 heures. Il y aura aussi des perturbations sur les lignes 2 et 3 de tramway et les lignes de bus.

A la SNCF, des retards sont annoncés sur les TER Occitanie et pour les trains Intercités. Mais 9 trains sur 10 en moyenne doivent rouler.

Un tiers des vols seront annulés au départ de Paris-Orly. Le premier aéroport français, Roissy-Charles-de-Gaulle, n'est pas concerné. La direction générale de l'aviation civile a également demandé l'annulation d'un vol sur cinq en provenance ou à destination des aéroports de Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Bordeaux et Nantes. Pas de perturbations à Montpellier.

Les manifestations prévues en Languedoc et en Roussillon

Hérault

Montpellier : le rendez-vous est fixé à 10h30, devant le Corum.
Sète : le rendez-vous est fixé à 10h30, place de la Mairie.
Agde : le rendez-vous est fixé à 10h30, devant la Maison des Syndicats.
Béziers : le rendez-vous est fixé à 10h30, Bourse du Travail.
Bédarieux : le rendez-vous est fixé à 10h30, devant la Maison des Syndicats.
Clermont-l’Hérault : le rendez-vous est fixé à 10h30, sur l’allée Salengro.

Gard 
Nîmes : le rendez-vous est fixé à 14h30, jardin de la Fontaine.
Le Vigan : le rendez-vous est fixé à 18h00, devant la mairie. 
Alès : le rendez-vous est fixé à 10h00, devant la sous-préfecture. 
Bagnols-sur-Cèze : le rendez-vous est fixé à 10h30, devant le Monument aux Morts.
Uzès : le rendez-vous est fixé à 10h00, place de la mairie.

Lozère
Mende : le rendez-vous est fixé à 10h30, place Urbain-V. 

Pyrénées-Orientales
Perpignan : le rendez-vous est fixé à 10h30, place Catalogne. 
Prades : le rendez-vous est fixé à 14h30, plaine Saint-Martin.
Céret : le rendez-vous est fixé à 14h30, devant la mairie.

Aude
Carcassonne : le rendez-vous est fixé à 14h30, Portail des Jacobins.
Narbonne : le rendez-vous est fixé à 14h30, devant le théâtre.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité