Covid-19. Jean Castex écarte pour leur l'heure un nouveau confinement : " Il faut tout mettre en oeuvre pour l'éviter "

Nouvelle conférence de presse du Premier ministre ce jeudi à la veille du début des vacances scolaires. Ce rendez-vous n'a pas donné lieu à un nouveau tour de vis. Jean Castex écarte pour le moment un nouveau confinement et appelle "à tout mettre en oeuvre" pour éviter cette solution. 

Jean Castex tient ce jeudi une conférence de presse pour faire un point d'étape sur la situation sanitaire et les mesures de restriction déjà mises en place pour lutter contre le Covid-19, a annoncé mercredi son entourage.

Il s'agit ce jeudi surtout de faire "un bilan des mesures de freinage". Matignon défend sa stratégie, une stratégie "graduée qui nous a permis de garder le contrôle de l'épidémie" selon le Premier ministre. 

Jean Castex appelle à ne pourtant pas "baisser la garde (...) Surtout face aux variants, beaucoups plus contagieux" et qui peuvent provoquer des "flambées épidémiques". Ces variants progressent. De 3,3 % le 8 janvier, ils représentent aujourd'hui 14 % des cas positifs. 

Mais pour le moment, le Premier ministres écarte l'hypothèse d'un nouveau confinement. "Il faut tout mettre en oeuvre pour l'éviter. L'heure n'est pas au relâchement" estime l'hôte de Matignon.

1,7 million de rendez-vous supplémentaires de vaccination

Concernant la stratégie de vaccination, le Premier ministre annonce l'ouverture "dans les prochains jours de 1,7 million de rendez-vous supplémentaires pour des premières injections". Ces rendez-vous se découperont de la sorte : "500 000 rendez-vous fin février, qui seront ouverts à compter de demain. Et 1,2 million de RDV sur le mois de mars, qui seront ouverts dès le milieu de la semaine prochaine".

Lors de ce point presse a été évoqué la première livraison de vaccins Astrazeneca pour la fin de semaine. Ils seront "affectés aux établissements de santé, pour protéger les professionnels de santé, hospitaliers et de ville, qui se battent en première ligne contre le virus et leur vaccination pourra commencer dès ce samedi"

Plus de 26.000 personnes (26.362) ont été testées positives au coronavirus en 24 heures, selon les données mercredi de Santé publique France, qui font état d'une relative stabilité des autres indicateurs. Le chiffre des contaminations est le deuxième plus élevé sur le mois écoulé, après un plus haut de 26.784 cas le 20 janvier. Le taux de positivité est quasi-stable, à 6,7%. 

Evolution du variant anglais

Le variant identifié en Angleterre représente 13,8% des tests positifs français. Le virologue Bruno Lina a a communiqué sur France Inter des résultats partiels de la deuxième enquête flash menée le 27 janvier dernier. Il y a de fortes disparités régionales. Le taux de pénétration du variant anglais est supérieur à 20% en Ile-de-France, en Bretagne et dans le Grand-Est.


Emmanuel Macron a assuré mardi sur TF1 que tous les Français adultes pourront se faire vacciner "d'ici la fin de l'été", soit le 22 septembre, tout en réfutant les accusations de lenteur.
 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité