Enfants à l'hôpital : pour soulager des parents "désemparés", une maison va voir le jour au CHU de Montpellier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sixtine Boyer

Au centre hospitalier universitaire de Montpellier, la première pierre d'une maison des parents va être posée. Le projet, porté par le fonds Guihem, verra ses travaux débuter courant avril 2023.

C'est une première à Montpellier : la construction d'une maison des parents dans l'enceinte du CHU va débuter courant avril 2023. Le Fonds Guilhem, qui porte le projet, espère voir la fin des travaux début 2024, avec une ouverture de la maison prévue à la mi-année. 

Sur Twitter, le Fonds Guilhem remercie ses donateurs de les avoir accompagnés "dès les débuts du projet de réalisation de cette structure".

Une maison des parents, qu'est-ce que c'est ?

Le but de cette maison, comme l'explique le Fonds Guilhem sur son site Internet, c'est de pouvoir accueillir, à tarifs préférentiels, les parents des jeunes patients hospitalisés au CHU de Montpellier.

Le bâtiment, qui existe déjà, va être rénové. Selon Laura Kinselle, la responsable mécénat et culture du CHU, "la structure se trouve sur un terrain boisé classé, très au calme, ce qui est bénéfique pour le repos physique et mental des familles".

Sur place, une équipe sera présente 24h sur 24 pour soutenir les familles. La maison sera gérée par une association et conventionnée par la CNAM afin que les tarifs de séjour soient dégressifs selon les revenus des ménages.

Il faut y être comme chez soi alors il y aura un vrai salon, une cuisine. C'est un lieu pour les parents mais aussi pour les fratries. Les séjours peuvent-être très longs alors il faut des espaces de vie commune.

Laura Kinselle

Dans un second temps, le Fonds projette de rénover un mas juste à côté pour développer le projet et accueillir de plus en plus de parents.

À Montpellier, ce sera la première maison d'accueil dédiée exclusivement aux parents, qui se situera dans l'enceinte même du CHU. Les autres structures peuvent accueillir tous les aidants mais avoir un lieu dédié et in-situ comporte de nombreux avantages qui ont servi de leviers à la création du projet.

Un appel lancé par des parents

En 2017, Manon Dallard et son mari, originaires de l'Ardèche ont dû passer cinq mois à Montpellier pour leur fille Clarisse née en novembre 2017 et hospitalisée en réanimation au CHU.

Au tout début et pendant dix jours seulement, ils étaient hébergés à La Clé, une association qui loue des chambres en face de l'hôpital, mais après cela la situation se complique : le couple a dû dormir dans sa voiture, sur le parking de l'hôpital pour rester auprès de leur nouveau né. Manon raconte "sur le moment vous êtes désemparés, vous ne savez pas si votre bébé va vivre, vous ne savez pas où vous allez dormir : le côté logistique est tellement épuisant, mais on avait vraiment pas envie de s'éloigner de notre bébé".

Ils ont fini par trouver un appartement sur Airbnb puis un meublé étudiant mais tous les frais restaient à leur charge.

Beaucoup d'autres familles venant de Carcassonne, de Béziers ou même des touristes de Paris étaient concernés.

On était tellement choqués et désemparés parce que les médecins non plus ne savaient pas quoi faire. On ne comprenait pas comment à Montpellier où le CHU était classé cinquième ou sixième de France, des parents pouvaient être confrontés à une telle situation.

Manon Dallard

Aussi, quelques temps après, Manon et son mari ont lancé une pétition pour dénoncer cette situation. Contactés par le directeur du CHU et du Fonds Guilhem, ils ont travaillé ensemble à l'élaboration du projet de création d'une maison des parents. 

Aujourd'hui, les parents de Clarisse se réjouissent que le projet de maison voit le jour au CHU. "Les médecins étaient continuellement confrontés au problème, ça soulagera pas mal de choses !" Ils attendent avec hâte la pose de la première pierre, car depuis, ils ont monté une association pour trouver des fonds et ont un chèque à remettre.

C'est important pour nous d'arriver à sortir quelque chose de positif de tout ça, avec tout ce qu'on a vécu. Clarisse mon mari et moi, on aura contribué à notre niveau à faire quelque chose !

Manon Dallard

Recherche de financements

Si la rénovation est lancée, le Fonds Guilhem est toujours à la recherche de financements pour finaliser le projet. Sur son site, il est même possible de faire un don. Il est soutenu par de nombreux mécènes dont les cinq principaux sont Fondation Hôpitaux de France, Groupama Méditerranée, AG2R La Mondiale, Banque Populaire du Sud et JCDecaux.

Mais pour le moment, sur le million nécessaire seulement 60 % des fonds ont été réunis.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité