• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

[Episode 1] A la recherche de l'Olympia, une épave sous-marine à Frontignan : une découverte peut en cacher une autre

Les plongeurs du club d'archéologie sous-marine de Frontignan - été 2018 / © club archéologie subaquatique Frontignan
Les plongeurs du club d'archéologie sous-marine de Frontignan - été 2018 / © club archéologie subaquatique Frontignan

En avril 2018, des plongeurs de Frontignan dans l'Hérault, découvrent, à quelques encablures de la plage des Aresquiers, l’épave de l’Olympia, un bateau grec transportant du soufre, disparu au 19ème siècle. Début d'une enquête à rebondissements avec la découverte d'un secret bien gardé.

Par C.Alazet avec S.Banus

Dans ce premier épisode, Sébastien Banus et Franck Detranchant nous amènent à la rencontre du pêcheur qui a découvert l'épave par hasard et de ses amis du club d'archéologie sous-marine de Frontignan. 
En avril 2018, une équipe de plongeurs de Frontignan dans l'Hérault, sous l’autorité du département des recherches archéologiques subaquatique et sous-marine ( DRASSM) de Marseille découvre un véritable trésor : à quelques encablures de la plage des Aresquiers, ils ont repéré l’épave d'un bateau. 
Face à Frontignan, le plateau des Aresquiers est un des joyaux de la région. Mais les plongeurs le savent bien, ce n'est pas en surface que se joue l'essentiel du spectacle.

Deux pêcheurs, Raymond et Fernand découvrent un trésor
Depuis 50 ans, Raymond et Fernand écument les faibles fonds de ce plateau rocheux. Pour trouver les meilleurs coins de pêche. Et c'est ainsi que Raymond Vallon a trouvé un véritable trésor, une épave qui sera baptisée Aresquiers 12. Certainement celle d'un navire de transport de soufre destiné au traitement de la vigne contre un champignon.
Pendant 20 ans, Raymond garde le secret de ce coin très poissonneux. Puis en 2007, il décide de se confier à ses amis de la société d'archéologie subaquatique de Frontignan.
Pour Fernand, Patricia, Laurence et les autres, débute alors une véritable enquête policière. Il s'agit d'abord d'explorer l'épave. Les plongeurs découvrent toute une série d'indices et notamment, une pièce de monnaie de 1862.
Chasseurs d'épaves à Frontignan épisode 1
En avril 2018, des plongeurs de Frontignan dans l'Hérault, découvrent, à quelques encablures de la plage des Aresquiers, l’épave de l’Olympia, un bateau grec transportant du soufre, disparu au 19ème siècle. Début d'une enquête à rebondissements avec la découverte d'un secret bien gardé. Interview de Raymon Vallon, plongeur en apnée et Laurence Serra, archéologue - F3 LR - Sébastien Banus et Franck Detranchant


Quel est ce bateau? Quand a-t-il fait naufrage? Que lui est il arrivé?
Pour le découvrir, c'est aux archives municipales de Montpellier que l'équipe continue son enquête, en épluchant la presse de l'époque. Bingo, le 1er mars 1867, le Messager du Midi revient sur le naufrage de l'Olympia, un navire grec qui transportait du soufre au large des Aresquiers.
L'accident a eu lieu le 14 février et le journaliste livre un coup de théâtre à l'équipe : la nuit du naufrage, un autre bateau est impliqué. La Justine qui arrivait de Marseille dans la tempête, a chaviré en tentant d'éviter l'Olympia en perdition. Que s'est il passé lors de cette nuit de tempête du 14 février 1867 ? Aresquiers 12 est-il la Justine ou l'Olympia ? Et dans tous les cas, où se trouve la deuxième épave ? Les archives ont apporté autant de réponses que de questions. L'enquête ne fait que débuter. 
 

Sur le même sujet

Battle Of The Year : Interview du Bboy Dany

Les + Lus