Garde des enfants, associations, clubs sportifs : quelle organisation face au coronavirus à l'est de Montpellier ?

Les écoles de 16 communes de l'est de Montpellier sont fermées, pour contrer l'épidémie de coronavirus. / © Luc Nobout / MAXPPP
Les écoles de 16 communes de l'est de Montpellier sont fermées, pour contrer l'épidémie de coronavirus. / © Luc Nobout / MAXPPP

Mercredi 11 mars, la préfecture de l'Hérault a demandé la fermeture des structures encadrant des enfants dans 16 communes de l'est montpelliérain, pour contrer l'épidémie de coronavirus. Pour les assistantes maternelles et les associations de ces villages, cette mesure bouscule le quotidien.

Par Léa Bouquet

Ce jeudi 12 mars, les portes des écoles et des crèches de 16 communes de l'est de Montpellier sont restées closes. Elles le resteront par précaution jusqu'au 24 mars prochain. 

La veille, le 11 mars, la préfecture de l'Hérault a demandé la fermeture de tous les établissements accueillant des enfants dans les communes suivantes : Le Crès, Teyran, Lansargues, Candillargues, Castries, Saint-Brès, Baillargues, Vendargues, Saint-Aunès, Mauguio, Jacou, Castelnau-le-Lez, Clapiers, Prades-le-Lez et Montferrier-sur-Lez. 
Cette mesure n'a pas seulement des répercussions sur les établissements scolaires : elle concerne aussi les associations, les clubs sportifs ou encore les assistantes maternelles. 
 

"Je suis harcelée de coups de fil"

Les Maisons d'Assistants Maternels (MAM) sont concernées par ces fermetures, indique la Direction Générale de la Santé. Il en est de même pour les ateliers collectifs organisés par le Relai des Assistants Maternels (RAM). 

En revanche, les assistants maternels indépendants, qui exercent à domicile, ne sont pas touchés par cette mesure. Par ailleurs, l'épidémie de Covid-19 n'impacte pas le nombre d'enfants qu'ils peuvent accueillir.

Contactée par téléphone, Emmanuelle, assistante maternelle agréée à Mauguio, explique recevoir énormément d'appels de parents qui cherchent des solutions de repli pour leurs enfants.

Je suis harcelée de coups de fil depuis mercredi ! Beaucoup de familles ne savent pas comment s'organiser avec la fermeture des crèches. 

Manque de chance, l'assistante maternelle a la jambe dans le plâtre depuis quelques semaines et ne peut assurer de gardes d'enfants. En revanche, elle explique recevoir par mail des consignes et de la documentation de la part du RAM. "Nous avons beaucoup de courriels qui concernent les règles d'hygiène pour les petits, comme bien se laver les mains etc."

"Tous nos entraînements et nos matches sont suspendus"

A Clapiers, le club de baseball des Rabbits doit également s'organiser face à ce nouvel arrêté préfectoral : la structure entraîne des mineurs de 6 à 18 ans. "Tous nos entraînements et nos matches sont suspendus", explique Vanesa Dedieu, qui co-gère le club avec son mari. 

Dimanche 15 mars, les Rabbits devaient intialement participer à un match de championnat avec une équipe mixte, mêlant U18 et seniors. Mais avec la mesure en place, qui empêche l'accueil des mineurs, la rencontre devra être annulée.

Nous ne sommes pas très alarmistes, mais nous espérons quand même pouvoir participer au championnat, poursuit Vanesa Dedieu. Sinon, cela pourrait avoir des conséquences sur nos subventions notamment.

Et même si le baseball n'est pas un sport de contact, au même titre que le rugby ou la lutte, les risques de transmission du virus existent. "Par exemple, les jeunes se tapent dans la main avant les matches. Pour nous, au baseball, c'est un signe de respect."
 

"Nous avions anticipé et annulé notre concert du 25 avril"

Au Crès, l'association Le Crès Arts et Culture - qui dispense des cours de danse, de musique ou encore de langues, a été contraint d'annuler l'ensemble de ses ateliers pour enfants et même pour adultes, par précaution, au moins jusqu'au 27 mars.

"Nous avons envoyé un mail à tous les adhérents et parents d'adhérents dès que nous avons reçu le communiqué de la mairie du Crès mercredi", explique son président André Sola. "Déjà la veille, le mardi, lors du conseil d'administration, nous avions anticipé et annulé notre concert du 25 avril."

Les 17 ateliers de l'association accueillent près de 280 adhérents, pour des cours collectifs ou individuels. Certains cours de langue, comme l'anglais, seront dispensés sur internet, prévient André Sola.

Pour nous, il y a de grosses conséquences économiques. Nos profs ne peuvent pas donner de cours, mais nous ne pouvons pas ne pas les payer, car ils sont salariés. 

Le bilan dans l'Hérault

Dans l'Hérault, à ce jour, 59 cas de Covid-19 ont été recensés. C'est le département le plus touché de la région Occitanie.

Sur le même sujet

Les + Lus