• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gilets Jaunes : la Région Occitanie renforce l'aide aux commerçants

Affrontement entre policiers et manifestants dans le centre-ville de Montpellier lors de l'acte XXX des gilets jaunes / © Giacomo ITALIANO / MaxPPP
Affrontement entre policiers et manifestants dans le centre-ville de Montpellier lors de l'acte XXX des gilets jaunes / © Giacomo ITALIANO / MaxPPP

Une aide de 15.000 euros maximum aux petites entreprises touchées par les manifestations des gilets jaunes a été annoncée par la Région Occitanie ce jeudi. Certains commerçants de Montpellier vont pouvoir en bénéficier.

Par ED et Cybèle Plichard

La Région Occitanie a annoncé, ce jeudi, un plan d'aides complémentaires pour soutenir les petits commerçants des centres-villes touchés par les manifestations des gilets jaunes. Après une aide à la réparation des dégâts et des garanties bancaires, la Région propose une subvention au entreprises en difficulté. 

Après huit mois de manifestations des gilets jaunes dans le centre de Montpellier, les conséquences sur les commerces sont encore difficiles à évaluer précisément. Mais ces 34 manifestations, avec parfois des débordements violents, ont changé les habitudes des clients et marqué financièrement les commerçants.

Les clients qui avaient pour habitude de se promener en ville le samedi après-midi à 15 heures, 16 heures ou 17 heures n'étaient plus là, parce qu'ils savaient qu'à cette heure-là les gilets jaunes allaient débarquer, et qu'ils allaient manifester et que malheureusement parfois certains allaient provoquer des débordements. 
Sylvain Guillet, directeur de deux caves à Montpellier.

 

La région propose une nouvelle aide financière plafonnée à 15.000 euros aux petites entreprises (moins de 50 salariés). Avec une perte de plus de 15% de chiffre d'affaires, la cave de Sylvain Guillet y est éligible.
 

Nous allons déposer un dossier et nous espérons qu'il va être accepté parce qu'aujourd'hui c'est très difficile, c'est une trésorerie qui est très tendue, avec des banques qui sont très regardantes sur nos situations et ne prêtent pas à n'importe qui...
Jean Guizard, président de la fédération des cavistes indépendants de France

 


"Une goutte d'eau dans l'océan"


Cette boutique de prêt-à-porter de luxe estime ses pertes à 390 000 euros depuis le début du mouvement, en novembre 2018. Pour le gérant, Jean-Lambert Gaillard, cette aide est bienvenue mais ne sera qu'une "goûte d'eau dans l'océan"

Comme la plupart des commerçants interrogés, il essaye de remonter la pente sans l'aide des collectivités.
 

On est des indépendants, on a pas vocation à aller demander de l'argent aux institutions. Mais si l'on est susceptible d'être aidé, pourquoi pas. 
Jean-Lambert Gaillard, propriétaire magasin de prêt-à-porter
 

La région dispose d'une aide globale de 4,5 millions d'euros qui a déjà permis d'aider 158 commerçants. Ce dispositif régional sur la perte de chiffre d'affaires inclut un bonus (taux bonifié à 20%), si l'entreprise a activé un prêt bancaire de trésorerie de toute banque. Les démarches simplifiées peuvent être effectuées en cliquant ici

D'autres aides aux commerçants touchés, notamment via la préfecture ou à travers un plan de redynamisation du centre-ville, ont été mises en place.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus