Grâce à la chanteuse Marianne Aya Omac, trois familles pourront être logées pendant un an dans l'Hérault

La chanteuse Marianne Aya Omac et ses choristes sur la scène de l'Opéra Comédie le 10 novembre 2018 pour un concert de solidarité en faveur de l'association Habitat et Humanisme Hérault / © Habitat et Humanisme Hérault
La chanteuse Marianne Aya Omac et ses choristes sur la scène de l'Opéra Comédie le 10 novembre 2018 pour un concert de solidarité en faveur de l'association Habitat et Humanisme Hérault / © Habitat et Humanisme Hérault

Marianne a commencé à chanter dans la rue, avant de se produire en concert avec Joan Baez, légende de la chanson contestataire des années 60. Mais elle est toujours la même, chaleureuse et proche des gens. Pour soutenir Habitat et Humanisme Hérault, elle était sur la scène de l'Opéra à Montpellier. 

Par Carine Alazet

L’artiste montpelliéraine a chanté à guichets fermés samedi 10 novembre, sur la scène de l'Opéra Comédie à Montpellier, devant un millier de personnes.

Un concert solidaire, de plus de 3 heures, aux accents latino, soul et gospel, organisé par l’association Habitat et Humanisme Hérault, qui a permis de récolté des fonds pour cette association qui lutte contre le mal logement et l'exclusion sociale.

Marianne Aya Omac s’est produite avec l’ensemble de ses musiciens en première partie. Puis avec une soixantaine de choristes 

Hélène Turion, présidente d'Habitat et Humanisme Hérault, s'est réjouie du succès du concert de l'Opéra Comédie le 10 novembre 2018.

Grâce à ce concert solidaire, nous pourrons loger et accompagner trois familles supplémentaires pendant un an.

Ce concert solidaire a également permis à 25 personnes hébergées par l'association de venir à l'Opéra Comédie de Montpellier, certaines pour la première fois.

La Métropole de Montpellier a offert la salle à l'association et des mécènes privés ont financé le reste. 

Face au succès du concert, Marianne Aya Omac et Habitat et Humanisme Hérault envisagent de programmer un nouveau concert solidaire en 2019.

Rencontre avec Marianne Aya Omac
dans les années 90, Marianne Aya Omac chantait dans les rues de Montpellier. En 2018, elle joue à guichets fermés sur la scène de l'Opéra-Comédie. - F3 LR - Caroline Agullo, Philippe Sportiche, Elvira Diaz



Marianne, de la rue à l'Opéra Comédie

Marianne commence la musique à l'âge de 9 ans, le piano d'abord, la guitare ensuite. Fan de Joan Baez, elle part vivre un an au Mexique et commence à écrire ses premiers textes.

Dans les années 90, pendant 6 ans, 300 jours par an, elle chante dans les rues de Montpellier.

En parallèle, elle rejoint le « Gospelize-it ! Mass Choir », meilleure chorale amateure de gospel en Europe où elle chante durant 6 années en tant que soliste et s’initie à la direction de chœur auprès d’Emmanuel Djob.

Entre 1997 et 2005, elle sillonne la France avec le groupe Ginkobiloba et enregistre deux albums auto produits.

A partir de 2005, elle crée et dirige le Grand Chœur de la Buèges pour qui elle compose plus de 40 titres originaux. .

En 2008, elle devient Marianne Aya Omac et sort un premier album solo. 

En 2009, elle rencontre l'une de ses idoles, Joan Baez, à Montpellier.
En 2011, elle enregistre l’album « Solo » avec la participation de Joan Baez, sous le label québécois les Nuits d’Afrique.
A ce jour, les deux chanteuses ont donné 37 concerts ensemble en Europe et autour de San Francisco.

En 2017, elle participe à The Voice saison 6.

Habitat et Humanisme Hérault en quelques mots

Depuis 1995, pour répondre à l’exclusion et l’isolement des personnes en difficulté, l’association Habitat et Humanisme Hérault agit en faveur du logement, de l’insertion et de la recréation de liens sociaux.

Dotée de deux antennes à Montpellier et Béziers, elle est animée par une équipe de 130 bénévoles et 9 salariés et dispose d’un parc de 170 logements
pour les familles démunies.

Cette association aide des personnes ayant eu un accident de vie (séparation, chômage, maladie...) à reprendre confiance et à rebondir.
Concrètement, Habitat et Humanisme Hérault leur fournit des logements adaptés à leurs ressources, dans des quartiers équilibrés, et les accompagne jusqu'à ce qu'elles retrouvent un nouveau chemin de vie.

Habitat et Humanisme Hérault estime que l’accès à la culture est un levier important dans la lutte contre l’exclusion.

Sur le même sujet

Les + Lus