• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue des champions : les handballeurs de Montpellier l’emporte face à Barcelone

Montpellier s'est imposé face à Barcelone ce dimanche 28 à 25 - 25 mars 2018 / © GUILLAUME HORCAJUELO / MAXPPP
Montpellier s'est imposé face à Barcelone ce dimanche 28 à 25 - 25 mars 2018 / © GUILLAUME HORCAJUELO / MAXPPP

Montpellier l’a emporté ce dimanche face à Barcelone (28 à 25), lors du 8e de finale aller dimanche dans sa salle. Montpellier reste dans la course pour une éventuelle qualification en quarts de finale de la Ligue des champions.

Par JM avec AFP

Ce dimanche, le MHB s’est imposé ce dimanche face à Barcelone lors des huitièmes de finale aller ce dimanche à Montpellier.

Menés de quatre buts en première mi-temps, les partenaires de l'ailier international Michaël Guigou se sont libérés pour renverser le cours de la rencontre grâce notamment à son arrière lituanien Jonas Truchanovicius, auteur de huit buts.



Le même exploit que l’an dernier ?


Montpellier peut réitérer le même exploit que l'an passé, où ils avaient éliminé le champion d'Europe Kielce, et poursuivre leur lente réhabilitation six ans après la funeste affaire des paris.

Si le leader du Championnat préserve un espoir, il devra réussir un autre grand match dans une semaine au Palau Blaugrana, dans l'ombre du Camp Nou, où il a toujours perdu par un écart supérieur à six buts.

"On a été présent sur le premier match, on va essayer de l'être sur le second. Barcelone reste le grand favori quand on compte seulement trois buts d'avance. Et notre priorité demeure le Championnat", résume l'entraîneur Patrice Canayer.


Une première période essoufflée 


Le MHB a trouvé les ressources en première période pour ne pas sombrer face à l'aisance offensive de Barcelone. L'arrière tricolore Thimothey N'Guessan, auteur six buts en première période, portait les Catalans pour mener de quatre buts (8-12, 22e).

Sans jamais paniquer, l'équipe de Canayer réussissait à recoller au score à la mi-temps (13-13) grâce à ses joueurs expérimentés : Vid Kavticnik, Michaël Guigou ou Valentin Porte.



Une seconde période plus rythmée


Montpellier s'est transcendé ensuite autour d'une défense plus agressive, d'un gardien efficace: Vincent Gérard et d'arrières décisifs. "On a mis plus d'énergie, un peu plus de rythme. Quand on a vu que l'on était capable de gagner ce match, on a poussé nos attaques, à l'image de Jonas et Baptiste (Truchanovicius et Bonnefond). Cela nous a bien aidés", explique le capitaine Michaël Guigou.

Baptiste Bonnefond a effectué une belle rentrée pour inscrire trois buts et permettre à son équipe de mener de trois buts (21-18) pour la première fois. Le Lituanien Truchanovicus, révélation du match (8 buts), a porté jusqu'au bout Montpellier pour préserver cette avance. Et un espoir avant le retour à Barcelone.

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus