Ligue des champions : Montpellier en Final four après sa victoire contre Flensbourg 29 à 17

Montpellier a rejoint le Paris SG et Nantes, déjà qualifiés pour le Final Four de la Ligue des champions de handball, en surclassant Flensbourg 29 à 17 en quarts de finale retour, dans une Arena comble.

Le MHB en final four de la ligue des champions après sa victoire contre Flensburg
Le MHB en final four de la ligue des champions après sa victoire contre Flensburg © Pascal Guyot AFP
Après avoir éliminé en 8e de finale Barcelone, nonuple vainqueur de l'épreuve, le MHB a confirmé devant les Allemands de Flensbourg, que les Français avaient tenus en échec il y a dix jours lors du match aller (28-28).Montpellier, seul club français vainqueur de la Ligue des champions (2003), ne s'était plus hissé en demi-finale de la Coupe d'Europe depuis treize ans après une qualification au bout du suspense à Flensbourg, sur un but à la sirène de Greg Anquetil.


Sur le devant de la scène six ans après "l'affaire des paris"


Un retour sur le devant de la scène européenne six ans après l'affaire des paris, qui a failli précipiter la disparition du club.
Montpellier accompagnera au Final Four à Cologne, les 26 et 27 mai deux autres clubs français: le PSG, favori pour le titre, et Nantes, auteur du nul dimanche à Skjern. Un triplé français inédit. L'équipe de Patrice Canayer est plus que jamais engagée dans une lutte fratricide avec les partenaires de Nikola Karabatic qu'elle devance de deux points en tête du championnat de France.


Une défense et un gardien en or


Dimanche, dans sa salle, Montpellier s'est épargné toute sueur froide pour conduire de bout en bout une rencontre qu'il a totalement maîtrisée grâce à sa défense et ses arrières Melvyn Richardson (8 buts) et Jonas Truchanovicius (7 buts)Montpellier s'est mis sur de bons rails en effectuant un début de match époustouflant. Le gardien international Vincent Gérard  multipliait les arrêts (onze en première période) derrière une défense agressive, concentrée et déterminée."Au bout de dix minutes, on a vu que l'on était bien en défense et que je faisais des arrêts et que l'on prenait l'ascendant. Le but était de prolonger cet état d'esprit",relève le gardien montpelliérain.
 

Un grand match


"On a fait un grand match. On a réussi à maintenir un niveau d'engagement et d'efficacité pendant une heure. Je suis très fier du niveau affiché par l'équipe et de sa progression", se félicite l'entraîneur Patrice Canayer. "Cette jeune équipe commence à imprimer sa marque dans le club, où la barre est placée haut. Les grandes équipes de Montpellier ont toujours gagné des titres".
 

Des Allemands déboussolés


Le MHB éteignait les Allemands pour mener de quatre buts (5-1, 9e) avant de stabiliser son avance à cinq buts, écart maximal atteint à la mi-temps (14-9). En dépit d'un relatif déchet en attaque, il s'appuyait sur l'efficacité de ses arrières Truchanovicius et Richardson.

L'équipe de Canayer accélérait au coeur de la seconde période pour infliger un 5-1, autour de Truchanovicius, et se détacher (20-12, 43e) devant des joueurs germaniques, totalement déboussolés à l'image de leurs pertes de balle. "On afait un grand match. On a réussi à maintenir un niveau d'engagement et d'efficacité pendant une heure. Je suis très fier du niveau affiché par l'équipe et de sa progression", apprécie l'entraîneur Patrice Canayer. "Cette jeune équipe commence à imprimer sa marque dans le club, où la barre est placée haut. Les grandes équipes de Montpellier ont toujours gagné des titres", ajoute Canayer, plein d'ambition.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handball sport mhb europe