Handball : les Montpelliérains rêvent d'ébranler le PSG à Coubertin

Rencontre au sommet et gros challenge pour le MHB ce jeudi soir à Paris. Illustration / © MaxPPP
Rencontre au sommet et gros challenge pour le MHB ce jeudi soir à Paris. Illustration / © MaxPPP

"Réussir un grand match face à Paris qui est invaincu chez lui depuis des lustres". Patrice Canayer est optimiste mais lucide avant la rencontre MHB/PSG à Coubertin. Une équipe montpelliéraine qui aura du mal à changer la donne du championnat de France de handball malgré le retour de Richardson.

Par Sylvie Bonnet avec AFP

C'est ce soir. Montpellier défie le Paris SG dans le choc au sommet du Championnat de France de handball à Paris salle Coubertin. Les hommes de Patrice Canayer espèrent ébranler la domination parisienne solidement établie depuis le début de la saison. Et relancer la course au titre ...en tout cas essayer.
 

Face à un PSG invulnérable


"L'objectif est de réussir un grand match face à Paris qui est invaincu chez lui depuis des lustres" résume l'entraîneur du MHB. Les Parisiens ont battu cet automne le record d'invincibilité à domicile (53 rencontres sans défaites dont 52 victoires), qui appartenait au Montpellier de l'époque du premier titre européen en 2003.
 

Les capacités du MHB à faire un bon match sont incontestables. Vincent Gérard, longtemps à Montpellier avant de rejoindre Paris, se méfie de son ancienne équipe, ce qui est plutôt bon signe :

"le championnat peut se jouer à pas grand-chose, et prendre des points sur nos adversaires directs est essentiel, explique le gardien de but du PSG.  Montpellier fait partie des équipes qui peuvent battre Paris."

Humilité du MHB

"Ce serait présomptueux de dire qu'on va gagner pour se rapprocher du titre, estime Patrice Canayer. On est capable de battre les Parisiens, mais il est plus compliqué d'être devant eux au bout de 26 journées"
" On espère jouer à notre vraie valeur, ce qui ne nous arrive pas souvent face à cette équipe", poursuit l'entraîneur du MHB avec humilité. Il faut dire que depuis 2012 le passif des Montpelliérains est lourd face à leur grand rival: seulement trois victoires pour dix défaites et un match nul en Championnat. 
 

Richardson en sauveur?


Les Montpelliérains récupèreront leur meilleur joueur, Melvyn Richardson, qui n'a plus joué depuis début octobre à la suite d'une fracture de la main. L'arrière droit des Bleus était dans l'effectif ce week-end en Ukraine à Zaporojie en Ligue des champions mais n'a pas participé à la victoire (26-25). Il pourrait entrer en cours de match à Coubertin.  

Mais de l'autre côté, les Parisiens jouent de nouveau depuis le début du mois avec leurs deux stars scandinaves,
le Danois Mikkel Hansen et le Norvégien Sander Sagosen, longtemps écartés du terrain par des blessures.
 

Le poids financier


"Paris paraît devant tout le monde par son jeu et sa régularité", reconnaît Canayer, pour qui l'explication est toute simple:


"On ne peut pas comparer un club qui a 3,2 M EUR de masse salariale et un autre qui en a plus de 11". "Mais il n'y a aucune jalousie de ma part, alors que l'on a été longtemps le club dominant sur le plan financier. Paris est un légitime vainqueur du championnat ces dernières saisons. Il est dominateur car la conjoncture lui est favorable", souligne l'entraîneur du MHB.

Coup d'envoi de la rencontre, à 20h45 ce jeudi soir à la salle parisienne Pierre de Coubertin.

Sur le même sujet

Les + Lus