Hérault : forte mortalité des piétons sur les 3 premiers mois de 2019

La préfecture de l'Hérault tire le signal d'alarme face à la forte mortalité des piétons depuis le début de l'année 2019 dans le département : 5 personnes ont été tuées, dont 4 durant le seul mois de mars. Les pouvoirs publics appellent chaque usager de la route à se responsabiliser.

Illustration
Illustration © Maxppp
Le phénomène est inquiétant : l'Hérault fait face à une recrudescence de la mortalité des piétons depuis le début de l'année 2019. Sur les trois premiers mois, cinq personnes ont été tuées, dont quatre durant le seul mois de mars. On pense notamment au jeune homme et à la jeune femme mortellement percutés lors d'un suraccident entre Lattes et Palavas, près de Montpellier, le 22 mars dernier. Ils n'avaient pas survécu à leurs blessures.


Les usagers vulnérables, premières victimes des accidents de la route


Plus généralement, la préfecture de l'Hérault rappelle qu'en ce début 2019, 77% des tués sur la route étaient des usagers vulnérables (5 piétons et 5 usagers de deux-roues motorisés). Les 180 accidents recensés dans le département ont par ailleurs occasionné l'hospitalisation de 75 personnes.

Face à ce constat, les pouvoirs publics rappellent à la fois les automobilistes et les piétons à leurs responsabilités respectives. Voici leurs préconisations :


Vigilance et vitesse adaptée recommandées aux automobilistes :

 


Piétons, gare aux smartphones, écouteurs et autres distractions :

 


Respect du code de la route obligatoire pour tous


Des piétons qui ont la priorité, dès lors qu'ils manifestent l'intention de traverser. Le non-respect de cette règle entraîne le retrait de 6 points sur le permis de conduire. Toutefois, la préfecture de l'Hérault rappelle que la route est un espace partagé dont tous les usagers, qu'ils soient automobilistes, piétons ou deux-roues, sont soumis à l'obligation du respect du code de la route. Voici le reportage de Fanny Bouteiller et Franck Detranchant.
 
Sécurité des piétons : êtes-vous sûrs d'être prudents ? ©France 3 Occitanie
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité routes transports accident faits divers