"J'ai halluciné, il se croit tout permis" : il découvre ses images, logo flouté, dans l'émission de Cyril Hanouna "Touche pas à mon poste"

La rédaction de Télé Béziers Sud a découvert que certaines de ses images avaient été utilisées dans une des émissions de Cyril Hanouna sans que les journalistes aient donné leur accord et sans que la source des images ne soit mentionnée à l'antenne.

C'est une mauvaise surprise qu'a découvert le journaliste de Télé Béziers Sud, Eric Boyer, mercredi 29 novembre 2023. Ses images ont été diffusées dans une émission de la chaîne, mais celui-ci n'a jamais donné son accord. 

"Dois-je être fier ? Je m'interroge..."

Dans l'émission du 27 novembre de "Touche pas à mon poste!", présentée par Cyril Hanouna, un reportage tourné par le journaliste a été diffusé sur la chaîne. Le logo de Télé Béziers Sud a été flouté et les sources n'ont pas été citées. "Je suis tombée dessus au hasard et pile au moment où les images étaient diffusées", raconte Eric Boyer. "J'ai halluciné. Il se croit un peu tout permis"

"Dois-je être fier ? Je m’interroge…", a écrit le journaliste Eric Boyer dans une publication sur Facebook. 

Contactée, la boîte de production de l'émission explique : "Nous sommes une quotidienne et les équipes récupèrent un gros volume d'images durant la journée, et parfois même quelques minutes avant l'émission en fonction des changements de sujet." Concernant le floutage du logo, elle répond : "C'est toujours comme cela en général pour l'ensemble de nos images afin que nous n'ayons pas une multitude de logos visibles pour la chaîne".

Un problème de droits d'auteur

Pour David Mendel, avocat pratiquant le droit de la presse, "ce n'est pas un problème pénal, mais de droit d'auteur. Là, c'est une faute civile". Selon lui, l'histoire pourrait se régler en contentieux ou en precontentieux, c'est-à-dire à l'amiable avant une action en justice. "Il faut savoir à qui appartiennent ces images, au journaliste, à la rédaction, à la boîte de production ?", s'interroge l'avocat. 

Pour l'instant, le journaliste Eric Boyer ne sait pas encore ce qu'il va faire. "Je vais réfléchir aux actions que je peux mettre en place. Tout le monde me dit de ne pas laisser passer ça", conclut-il. Suite à notre interview, la boîte de production a proposé 600 euros au journaliste de Télé Béziers Sud pour la "régularisation des images"

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité