Le concert à 3000 mètres d'altitude de Teho, compositeur de musique techno originaire de Montpellier

Originaire de Montpellier (Hérault), Teho, compositeur de musique électronique, livre une performance unique au sommet d'un glacier des Alpes suisses. 

Immortalisé dans une vidéo, ce set est l'occasion de se produire à nouveau... même sans public.

Teho, compositeur de musique techno originaire de Montpellier, a mixé à 3000 mètres d'altitude, en Suisse.
Teho, compositeur de musique techno originaire de Montpellier, a mixé à 3000 mètres d'altitude, en Suisse. © Maxppp / Laurent Gillieron

Teho a remplacé les salles de concert et les foules dansantes par l'immensité déserte des glaciers. Le compositeur de musique électronique vit et travaille à Montpellier (Hérault) depuis dix ans.

Son nouveau morceau, "Glacier 3000", a été enregistré au sommet du Scex Rouge, en Suisse. Capturée par une vidéo aérienne, sa performance a été réalisée dans des conditions extrêmes : 3000 mètres d'altitude et des températures oscillant entre -8°C et -2°C. Le résultat esthétique est saisissant. 

Juché sur une plateforme où a été installé son studio, dans la lumière rasante du soleil levant, le compositeur de techno trentenaire livre sa performance sans le moindre spectateur.

Ça me permet d'être plus concentré, plus en osmose avec le moment. D'habitude, mon interprétation est imprégnée de l'énergie des gens. Là, c'est l'énergie du lieu qui prime.

Teho, compositeur et interprète de musique électronique

 

Dévoilé le 13 mai, le morceau "Glacier 3000" dessine une montée en puissance constante, semblable à l'ascension d'un sommet. Son titre fait écho à la station du même nom, située aux Diablerets, au sud-ouest de la Suisse. C'est l'emplacement qu'a choisi le label "Cercle" pour tourner cette performance. Le concept de ce label : promouvoir des artistes dans des lieux culturels ou des paysages spectaculaires à travers le monde. Sa chaîne YouTube compte plus de deux millions d’abonnés. 

Sujet au vertige, Teho a tout de même accepté la proposition du Cercle. "Le lieu est tellement incroyable que je me suis accommodé. Mon but était justement de recréer l'immensité vertigineuse du lieu à travers la musique", explique Teho.

"Juste magique. Merci Teho et bravo Cercle. Une alchimie parfaite entre son et image !", peut-on lire dans les commentaires sur la page Facebook de Teho. Les fans du compositeur ont accueilli cette nouveauté avec enthousiasme, après plus d'un an sans concert. "Une année entière sans aller à la rencontre du public, surtout dans le monde du clubbing, c'est très difficile. Ce type de projet permet de remettre le processus créatif en marche !", conclut Teho. 

Pour la reprise des événements, le jeune compositeur dit "prendre son mal en patience" et ne pas se "faire d'illusions", alors que les discothèques n'ont toujours pas de date de réouverture connue.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique art montagne nature concerts