• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Législatives 2017 : une candidate REM à Montpellier s'explique après une audition par la police

Montpellier : Stéphanie Jannin - candidate la République En Marche sur le 2e circonscription de l'Hérault - 2017. / © F3 LR
Montpellier : Stéphanie Jannin - candidate la République En Marche sur le 2e circonscription de l'Hérault - 2017. / © F3 LR

Pour Stéphanie Jannin, 2e adjointe à la mairie de Montpellier, déléguée à l'urbanisme et à l'aménagement durable et candidate la République En Marche, dans la 2e circonscription de l'Hérault, il s'agit d'une "dénonciation calomnieuse". Elle a d'ailleurs porté plainte en diffamation.

Par Fabrice Dubault

Le 23 mai dernier, Stéphanie Jannin, 2e adjointe à la mairie de Montpellier, déléguée à l'urbanisme et à l'aménagement durable, vice-président de la métropole de Montpellier et candidate la République En Marche, dans la 2e circonscription de l'Hérault a été entendue par la police judiciaire à Montpellier.

Il s'agissait d'une convocation pour audition, dans le cadre d'une plainte pour prise illégale d'intérêts présumée, dans l'affaire de la construction de logements sociaux sur la colline Las rébès à Montpellier. Plainte déposée en 2016.

La plainte laisserait entendre que Stéphanie Jannin aurait peser sur le dossier de construction de logements sociaux une fois élue, alors qu'elle avait participé à la conception du projet pour le bailleur social ACM, quand elle était architecte, avant de se présenter sur la liste Saurel aux Municipales.

Pour l'élue de Montpellier et pour le procureur de la République, c'est le processus normal de l'enquête, à la suite d'une plainte. La justice enquête.
Mais Stéphanie Jannin y voit aussi une manoeuvre politique de Thierry Teulade, candidat DVG aux Législatives dans la 8e circonscription de l'Hérault.

Stéphanie Jannin s'est expliquée sur le contentieux devant la caméra de France 3 Languedoc-Roussillon, ce mercredi 31 mai.

Entretien avec Stéphanie Jannin
Stéphanie Jannin, 2e adjointe à la mairie de Montpellier, déléguée à l'urbanisme et à l'aménagement durable et candidate la République En Marche, dans la 2e circonscription de l'Hérault. - F3 LR - Interview : F.Hertmann et C.Monteil


Après la plainte et les propos de Stéphanie Jannin contre Thierry Teulade, ce dernier nous a fait parvenir un communiqué, dont voici le teneur :

"JE NE SUIS PAS L’AUTEUR DE CETTE PLAINTE :
Je ne suis ni l’auteur, ni le signataire de cette plainte contre X.
Celle-ci a été déposée par l’association « LES ENFANTS DE LA COLLINE », dont je ne suis que le porteparole à la suite d’un article paru dans le blog d’information « MONTPELLIER JOURNAL ».
Si la candidate EN MARCHE de la 2ème circonscription se sent diffamée, pourquoi n’a-t-elle pas saisie la justice contre ce média ?
PAS DE MANIPULATIONS, NI D’INTERETS PARTISANS :
Vous connaissez mon appartenance ancienne au Club de la Presse Occitanie et ma position sur l’indispensable indépendance de l’information, je ne me suis jamais permis d’influencer vos articles, vous en êtes les témoins.
Mes dernières interventions au sujet de LAS REBES ont été des droits de réponse publiés dans Midi Libre et la Gazette de Montpellier après les déclarations médiatiques de la candidate EN MARCHE de la 2ème circonscription à la suite de l’audition du Président de l’association ayant déposé la plainte contre X.
La candidate EN MARCHE de la 2ème circonscription de l’Hérault fait un amalgame entre ma candidature pour NOUVELLE DONNE sur la 8éme circonscription comprenant LAS REBES et sa propre candidature, voilà qui n’est pas rassurant pour ses électeurs.
Opposant à Philippe SAUREL, je réserve cet affrontement direct mais politique et démocratique au maire sortant et en tous cas pas à ses cheftaines de meute.
AUCUNE PLAINTE CONTRE MOI :
Maître Sébastien Avalone a, à ma demande pris contact avec le parquet afin d’indiquer qu’il assurait ma défense dans une prétendue plainte nominative déposée en novembre 2016 par la candidate EN MARCHE de la 2ème circonscription.
Qu’elle n’a pas été ma surprise d’apprendre l’inexistence de cette plainte, Stéphanie JANNIN vous a donc menti.
La candidate EN MARCHE de la 2ème circonscription est donc bien la seule à être sous le coup d’une instruction judiciaire.
JANNIN LE MENSONGE EN MARCHE :
Je ne sais si la candidate EN MARCHE de la 2ème circonscription est coupable ou pas de conflits d’intérêts ou de prise illégale d’intérêts, seule la justice pourra le dire.
Mais il n’est plus tolérable que des mensonges médiatiques sur de prétendues plaintes qui n’existent pas soit son seul axe de défense pour faire oublier son audition ou sa garde à vue.
Il faut donc rapidement mettre un terme à ces pratiques de vieille politique, j’ai donc demandé à Maître Avalone d’étudier quelle serait l’action judiciaire la plus adéquate afin de placer Stéphanie JANNIN devant ses mensonges.
Il vous adressera dés demain, un communiqué de presse vous informant de ma décision.".


A noter que l'avocat de Thierry Teulade, Maître Sébastien Avallone est lui même candidat DVD aux Législatives dans le 3e circonscription de l'Hérault.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus