Législatives 2024. Le cœur de Montpellier bat toujours à gauche mais ses cantons alentour plutôt à droite

Lors des élections législatives 2024, Montpellier place en tête les candidats du Nouveau Front Populaire dans 4 de ses 5 circonscriptions. Un vote montpelliérain qui tranche avec celui des autres communes de l'Hérault.

Comme au premier tour de ces élections législatives 2024, les habitants de Montpellier ont voté massivement à gauche et à contre-courant des communes voisines. La ville est répartie sur cinq des neuf circonscriptions de l'Hérault: la 1re, la 2e, la 3e, la 8e et la 9e.

Un engouement salué par Michaël Delafosse, maire socialiste de la ville "le visage de la France est un visage républicain. Je veux remercier les Montpelliérains de la force qu’ils ont donnée aux candidats de la gauche".

Nous qui sommes des hommes et des femmes de gauche, nous pouvons être soulagés. Ce n’est pas l’extrême droite qui dirigera ce grand pays qu’est la France.

Michaël Delafosse - maire de Montpellier

Montpellier vote à gauche

Quatre circonscriptions de l'Hérault seront représentées par un député du Nouveau Front Populaire contre 5 qui le seront par un député Rassemblement National. Dans le département, c'est donc le RN qui domine, mais dans les bureaux de vote de Montpellier, on voit nettement que ce sont les voix de la gauche qui dominent.

Des résultats que vous pouvez retrouver dans l'infographie ci-dessous en sélectionnant la circonscription que vous souhaitez.

  • 1re circonscription : élection de Jean-Louis Roumegas (NFP)

Avec 63,18% de participation et avec 55,19% des suffrages, le candidat du Nouveau Front Populaire passe devant Josyan Oliva du RN,

Toutefois, la situation est plus compliquée si l'on va dans le détail. Si dans les bureaux de vote de  Montpellier, Jean-Louis Roumegas est en tête avec 68,15 % des votes, c'est Josyan Oliva qui arrive premier à Lattes avec 57,08 % et à Palavas avec 64,80%. Cet inversement des résultats est aussi observable à Pérols et Villeneuve-lès-Maguelone.

  • 2e circonscription : Nathalie Oziol (NFP) a été élue dès  le premier tour avec 58,22%
  • 3e circonscription : élection de Fanny Dombre-Coste (NFP)

Avec 67,23% de participation, Fanny Dombre-Coste (NFP) est élue avec 58,29% des voix face à Lauriane Troise (RN).

Encore une fois, à Montpellier, les électeurs résistent à la vague bleu marine en votant à 79,48% pour la candidate NFP tandis que Lauriane Troise (RN) sort vainqueure du scrutin dans les bureaux de votes de Vendargues où elle recueille 53,27% des voix et à Campagne avec 67,05%.

À lire aussi : Législatives 2024 : les électeurs votent en masse pour ce second tour, à 17H la participation en France est de 59,71%, la plus élevée depuis 1981.

Le coude à coude entre RN et NFP dans la 8ème

Dans la 8e circonscription, le scrutin a été très serré : alors que les premiers résultats des bureaux de votes (exceptés ceux de Montpellier), annonçaient une victoire du candidat du Rassemblement National, c'est finalement Sylvain Carrière (NFP), député sortant, qui l'a emporté de justesse avec 50,33% des voix, soit seulement 0,66% (395 bulletins) de plus que son adversaire Cédric Delapierre (RN).

Des votes une nouvelle fois contrastés puisque dans les bureaux de Montpellier, le candidat NFP a pris la tête avec 73,73% des votes mais à Balaruc-le-Vieux par exemple, c'est Cédric Delapierre (RN) qui prend les devants avec 69,16% des voix.

Zoom sur la 9 ème : seul élu RN

La 9e circonscription est la seule, sur les 5 concernées par Montpellier, dans laquelle un candidat soutenu par le Rassemblement National a été élu.

Avec 60,43 % de participation, c'est Charles Alloncle qui s'impose avec 58,88% des voix face à Nadia Belaouni (NFP), la candidate sortante.

Et en comparaison avec les législatives de 2022 ?

Peut-on réellement parler d'une augmentation des votes RN ? En comparant avec les législatives de 2022, il semblerait que oui. Sur les 1re, 2e, 3e et 9e circonscriptions, le Rassemblement National n'avait pas passé le premier tour. Or cette fois, le parti de Jordan Bardella s'est qualifié au second tour sur les 1re, 3e, 8e et 9e.

    Sur la 8e, à Montpellier, c'est le NFP qui a récupéré énormément de voix par rapport à 2022, soit 3 151 votes supplémentaires, tandis que le RN reste assez stable avec seulement 965 votes supplémentaires.

    Des chiffres à prendre avec précaution puisque cette augmentation est aussi une conséquence de la mobilisation massive des électeurs dans les urnes.

    À lire aussi : Législatives 2024. Un vote RN qui s'enracine ou un retour de la gauche dans l'Aude : "deux manières de voir les résultats" selon le politologue Emmanuel Négrier.

    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    choisir une région
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité