Ligue 1 : l'attaquant de Montpellier Casimir Ninga veut redevenir le “chouchou” de la Mosson

Le triplé de Casimir Ninga n'a pas suffi à Montpellier face à Dijon (3-3) lors de la 8e journée de Ligue 1 - 1er octobre 2016 / © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Le triplé de Casimir Ninga n'a pas suffi à Montpellier face à Dijon (3-3) lors de la 8e journée de Ligue 1 - 1er octobre 2016 / © PHILIPPE DESMAZES / AFP

Casimir Ninga, brisé en plein vol la saison passée, revient à petits pas à la pointe de l'attaque de Montpellier, en quête d'efficacité pour s'approcher des sommets longtemps perdus de vue.

Par Z.S. avec AFP

Lors de la large victoire à la Mosson face à Lille (3-0), l'attaquant tchadien (24 ans) a inscrit son premier but en Ligue 1 depuis plus d'un an et sa grave blessure à un genou.

Ninga se blesse à l'entraînement


Quatre jours plus tard, à Guingamp, il a gâché un duel face au gardien suédois Karl-Johan Johnsson, touchant du doigt la patience nécessaire pour revenir à son meilleur niveau. Le 18 cotobre 2016 reste gravé dans sa mémoire et son corps. Dans un choc avec un partenaire à l'entraînement, Ninga se rompt le ligament croisé du genou droit.

"J'ai passé un moment difficile à l'hôpital"


Saison terminée, élan cassé, rêve suspendu. "J'ai passé un moment difficile à l'hôpital. Je n'étais pas bien et ma famille était inquiète. Je suis rentré en Afrique une semaine. Il fallait que je rentre pour les rassurer. Voir ma mère c'était important", confiait-il fin septembre, attendant alors son premier but comme une délivrance et la fin de sa convalescence.

Recruté pour une bouchée de pain


Le jeune tchadien, recruté pour une bouchée de pain (75.000 euros) à Mangasport (Congo) dans l'indifférence absolue à l'été 2015, s'est révélé à marche forcée, marquant sept buts pour sa première saison en Ligue 1, confirmant la saison d'après. Lors des deux journées, précédant sa blessure, il avait enchaîné cinq buts, et s'avérait l'attaquant providentiel de Montpellier.

Pas encore au top sur le plan physique


Aujourd'hui, son retour prend du temps. Pourtant, Michel Der Zakarian, le nouvel entraîneur montpelliérain, lui fait de plus en plus confiance, le titularisant à huit reprises lors des dix ultimes matches. "Il ne faut pas oublier qu'il revient de blessure et n'est pas encore au top sur le plan physique. Il a justement besoin d'être à 100% de son potentiel pour exploiter ses qualités", confirme le technicien montpelliérain.

Le profil idoine pour Montpellier


Attaquant très athlétique (1,86 m, 81 kg), Casimir Ninga, plein de générosité et respectueux des consignes défensives, surprend par sa puissance, son explosivité et sa vitesse de course. Avec Isaac Mbenza, il a le profil idoine pour Montpellier, adepte du jeu de contre autour d'une défense de fer. "A Monaco (1-1 le 29 septembre), il a fait un bon match. Sinon, il est en difficulté quand il a moins d'espace", rappelle Der Zakarian.

Le "chouchou" de la Mosson


"Il a des progrès à faire dans les déplacements, la qualité technique, les prises de balle, les enchaînements. Il a du mal à prendre de la vitesse quand il le faut", ajoute l'entraîneur montpelliérain, qui en attend beaucoup. Casimir Ninga, qui avait claqué deux buts à l'OM pour sa découverte du Stade Vélodrome en décembre 2015, entend désormais tout faire pour redevenir le "chouchou" de la Mosson.

Générique de "l'île aux enfants"


Les supporters montpelliérains célèbrent chacun de ses buts par un nouvel hymne : le générique de "l'île aux enfants" série télévisée pour la jeunesse des années 70-80 et sa célèbre mascotte orange Casimir . Un hymne qu'il ne connaissait pas avant son arrivée en France, mais que le "vrai Casimir" a hâte d'entendre. Pour mettre l'attaque de Montpellier, auteur de douze buts seulement, au diapason de la meilleure défense de Ligue 1.

A lire aussi

Sur le même sujet

Carcassonne : La levée du corps d'Arnaud Beltrame à l'aéroport

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés