Loi Travail : 4 mois de prison avec sursis requis contre 3 étudiants accusés de rébellion

Montpellier - des manifestants et des policiers s'affrontent dans les jardins du Peyrou en marge de la manifestation contre la Loi Travail - 15 septembre 2016. / © DR
Montpellier - des manifestants et des policiers s'affrontent dans les jardins du Peyrou en marge de la manifestation contre la Loi Travail - 15 septembre 2016. / © DR

Les 3 étudiants qui comparaissaient ce mardi matin devant le tribunal de Montpellier pour rébellion, dégradations et/ou violence sur des policiers seront fixés sur leur sort le 13 décembre prochain. Le parquet a requis 4 mois de prison avec sursis pour chacun d'eux.

Par Fabrice Dubault


3 jeunes étudiants comparaissaient aujourd'hui devant le tribunal de grande instance de Montpellier.
Soline et Ninon, 19 ans, et Loïc, 22 ans, accusés de dégradation, incitation à la rébellion et rébellion avec violence à l'encontre de policiers. Les faits remontent au 15 septembre dernier, en marge de la manifestation contre la loi Travail.

5 policiers auraient été blessés au cours de l'interpellation des 3 prévenus.
Leurs avocats souhaitaient faire visionner au tribunal une vidéo filmée au moment des faits. Mais le tribunal ne leur a pas permis.

Les 3 prévenus ont quitté la salle d'audience


La vidéo a été refusée par le tribunal parce que transmise trop tardivement et sans demande motivée.
Sur le conseil de leurs avocats, les 3 prévenus ont quitté la salle d'audience sans assister au débat.

Le procureur a requis 4 mois de prison avec sursis pour chacun des jeunes manifestants.

Le jugement a été mis en délibéré à mardi prochain, 13 décembre.
Montpellier : 4 mois de prison avec sursis requis contre 3 étudiants accusés de rébellion
Les 3 étudiants qui comparaissaient ce mardi matin devant le tribunal de Montpellier pour rébellion, dégradations et/ou violence sur des policiers seront fixés sur leur sort le 13 décembre prochain. Le parquet a requis 4 mois de prison avec sursis pour chacun d'eux. - F3 LR - Reportage : F.Hertmann et N.Chatail

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus