• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Malaise à Cannes : l'actrice montpelliéraine Ophélie Bau quitte la projection du film de Kechiche

Ophélie Bau au Festival de Cannes / © L. Venance / AFP
Ophélie Bau au Festival de Cannes / © L. Venance / AFP

Rôle titre dans le nouveau film d'Abdellatif Kechiche "Mektoub, My love: intermezzo", présenté au festival de Cannes jeudi soir, Ophélie Bau n'a pas assisté à toute la projection et elle ne s'est pas présentée à la conférence de presse ni au photocall ce vendredi matin. 

Par Olivier Le Creurer avec l'AFP

Des réactions outrées, des cris au génie, Abdelatif Kechiche qui quitte précipitamment la salle en s'excusant: "Mektoub My Love: Intermezzo", projeté en compétition officielle jeudi soir est la grosse polémique venue secouer la fin du Festival de Cannes.

Vendredi, sur le coup de 01H30, c'est sans attendre la réaction du public et manifestement ému et embarrassé que Kechiche a quitté la salle précipitamment après avoir délivré ces quelques mots: "je m'excuse de vous avoir retenus sans vous prévenir et voilà... je m'en vais".

Ophélie Bau, l'une des actrices principales, avait elle déjà quitté les lieux lorsque les lumières se sont rallumées. Elle n'est pas revenue vendredi pour la conférence de presse de l'équipe.
L'équipe du film "Mektoub, my love: intermezzo" au photocall du Festival de Cannes avec une absence remarquée : Ophélie Bau / © CHRISTOPHE SIMON / AFP
L'équipe du film "Mektoub, my love: intermezzo" au photocall du Festival de Cannes avec une absence remarquée : Ophélie Bau / © CHRISTOPHE SIMON / AFP

La jeune actrice montpélliéraine joue notamment une scène très crue de 17 minutes. Le caractère très cru de l'oeuvre n'est pas une surprise de la part d'un cinéaste qui avait déjà marqué les esprits avec une scène de sexe de huit minutes dans "La Vie d'Adèle" et une autre torride en ouverture de "Mektoub my Love: canto uno".
 

Une scène très crue de 17 minutes


Suite de cet opus, ode au désir de près de trois heures, présenté à la Mostra de Venise en 2017, "Intermezzo" (3 heures 32) en reprend les personnages principaux: une bande de jeunes à Sète. Abdellatif Kechiche multiplie les plans sur les corps de jeunes femmes qui dansent en mini-short et brassière, avec d'inombrables images de pole dance et de plans sur les fesses des filles. 

"Abdelatif Kechiche est très exigeant, très perfectionniste. Il sait très bien ce qu'il veut," nous assurait Ophélie Bau juste après avoir été nominée aux Césars. 
 

Une décision prise avant la projection


Selon nos informations, Ophélie Bau aurait pris la décision de quitter la projection avant de monter les marches du Palais des Festivals. Ce matin, elle n'a donc pas participé au photocall du film, passage obligé devant de nombreux photographes avant la conférence de presse durant laquelle Abdellatif Kechiche a refusé de faire un quelconque commentaire sur l'absence de son actrice. 

Le réalisateur a terminé le montage du film il y a quelques jours. Il sera d'ailleurs certainement retravaillé. Il donnait l'idée d'un film très long (3 heures 32) et pas terminé. Un produit brut que les acteurs ont sans doute découvert au dernier moment.

Pourquoi Ophélie Bau a-t-elle disparu ? A-t-elle voulu se protéger du déferlement médiatique  après cette longue scène de sexe ? Contacté, l'attaché de presse du film explique qu'Ophélie Bau "est repartie en tournage ce matin."




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Cannes sur culturebox

toute l'actu cinéma

témoignage du piéton percuté à Montpellier

Les + Lus