Montpellier : accusée de mener une politique anti-SDF, la mairie se défend

Publié le
Écrit par Lauriane Nembrot
La mairie de Montpellier
La mairie de Montpellier © Guillaume Bonnefont / MaxPPP

L’installation de rochers à plusieurs endroits de la ville de Montpellier a provoqué la colère du collectif Nous sommes, qui dénonce une politique anti-SDF menée par la municipalité. Cette dernière s’en défend et parle d’une lutte contre l’insécurité et l’insalubrité.

Des rochers de plusieurs centaines de kilos ont été installés rue de Valençay et sous le pont du Corum par la mairie de Montpellier. Ils sont dénoncés par le collectif Nous sommes, qui considère que ces rochers doivent empêcher les personnes sans abri de s’installer à des endroits exposés du centre-ville. Cette semaine, certains de ces rochers ont été retirés par les services municipaux. Selon la mairie, les polémiques que la pose des rochers a engendrée sont “infondées”. 

“Des seringues jonchaient régulièrement le sol”

Selon la mairie de Montpellier, ces dispositifs ont été installés pour tenter de régler des problèmes de sécurité et de salubrité.“Il n’existe pas de politique municipale de pose de mobilier pour empêcher l’installation de SDF", explique-t'elle ce vendredi.

L'amoncellement d'objets dangereux et de détritus sur la voie publique posait un risque sanitaire et de graves risques incendies”, poursuivent les services municipaux, précisant qu’une bonbonne de gaz a déjà explosé “à proximité de la chaufferie” . 

Des seringues jonchaient régulièrement le sol” poursuit la mairie, qui justifie la pose des rochers comme étant le moyen d' “éviter que des amas de détritus soient à nouveau stockés”

 

“Les salariés des hôtels et commerces du Polygone refusaient d'exercer certaines missions et allaient travailler avec crainte suite à des menaces et des mises en danger”

Mairie de Montpellier, vendredi 12 novembre 2021

 

Une pétition lancée 

Pour le collectif Nous sommes, qui milite pour le droit au logement et siège dans l’opposition au conseil municipal, la mairie de Montpellier mène bel et bien une “chasse aux SDF”. 

En réaction à l’installation de rochers rue du professeur Léon Vallois, le collectif a lancé une pétition en ligne dès le jeudi 11 novembre. La conseillère municipale de l’opposition Alenka Doulain, membre de Nous sommes, fustige la mairie et appelle à la signature d’une pétition lancée par le collectif afin de demander le retrait de tous les rochers de ce genre installés à Montpellier. 

On espère que cette pétition va forcer la mairie à revenir sur ses positions”, déclare Valentin Fonteray, militant au sein de Nous sommes Montpellier, qui entend interpeller la mairie lors du prochain conseil municipal prévu fin novembre.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.