Montpellier : l'automobiliste qui avait percuté et blessé des gilets jaunes est mis en examen

Selon nos confrères de Midi Libre, l'automobiliste qui a percuté plusieurs manifestants samedi soir au rond-point du Grand M à Montpellier a été mis en examen pour violences avec arme.
Le palais de justice de Montpellier.
Le palais de justice de Montpellier. © France 3 Occitanie
La scène effrayante a été filmée par plusieurs personnes présentes samedi soir sur le rond point du grand M à Montpellier lors d'une des actions des gilets jaunes. 

On y voit clairement une voiture folle percuter à plusieurs reprises des manifestants et des personnes qui tentent d'arrêter sa dangereuse course au milieu des piétons.

Dans une vidéo qui nous est parvenue, on entend aussi des gens crier qu'il y a une enfant, une "fille" à l'intérieur du véhicule. Une enfant qui aurait été blessée par des éclats de verre lorsqu'une vitre de la voiture a explosé lors de ce grave incident, survenu en fin de journée samedi.
  
L'automobiliste âgé d'une trentaine d'année avait effectué plusieurs manœuvres en avant et en arrière au volant de sa voiture et percuté au moins trois personnes. Il avait ensuite pris la fuite avant de s'arrêter et d'appeler 17 pour se constituer prisonnier.

Il aurait expliqué s’être énervé à cause du barrage filtrant et avoir ensuite paniqué.
 

Plusieurs blessés


Deux hommes, l'un âgé de 45 ans et le second de 60 ans, avaient été blessés et pris en charge par les secours. L'un souffre d'une fracture au tibia, l'autre d'une blessure à la main, indiquent les sapeurs pompiers de l'Hérault.

La gravité de leurs blessures doit encore être expertisée.

Mise en examen pour violences avec arme par destination


Selon nos confrères de Midi Libre, le chauffeur de la voiture a été présenté devant un juge d'instruction et mis en examen pour violences avec arme par destination à l'encontre de trois personnes. 

Des témoins de la scène doivent encore être retrouvés et entendus. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation social société sécurité justice faits divers prix du carburant consommation économie