Montpellier : les blocages des gilets jaunes provoquent un début de pénurie d’essence

Une des premières conséquences des blocages des « gilets jaunes » est la pénurie d’essence aux stations-services. Et même si chez certains automobilistes la colère monte, la plupart reste solidaire. Reportage à Montpellier.
Les stations-services commencent à être en pénurie de carburant dans l'Hérault - 19 novembre 2018
Les stations-services commencent à être en pénurie de carburant dans l'Hérault - 19 novembre 2018 © France 3 LR / N.Chatail
Après le premier week-end d’action des « gilets jaunes », les premiers signes de pénurie de carburant se font déjà sentir dans certaines stations-services de l’Hérault. A cause des blocages, elles n’ont pas pu être ravitaillées ce lundi (en plus certains dépôts de carburants sont bloqués notamment celui de Frontignan).

Même si ils comprennent le mouvement, la colère commence à monter chez certains usagers de la route.

J’ai besoin de travailler, d’avoir un salaire à la fin du mois et aujourd’hui les gilets jaunes nous empêchent de bosser, je suis solidaire bien sûre mais pour moi ils se trompent de cible, confie un automobiliste

 

Le reportage de Jérôme Gaussen et Nicolas Chatail

 

durée de la vidéo: 01 min 29
Montpellier : les blocages des gilets jaunes provoquent un début de pénurie d’essence ©France 3 LR

Ce mardi matin dans l’Hérault de nombreuses stations-services sont déjà bloquées, comme au Super U à Castelnau le Lez, à l' Intermarché de Lunel, à l'Intermarché de Saint-Gély, de Carrefour Saint Clément, de Auchan Pérols, du  Carrefour le Crès.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prix du carburant consommation économie manifestation social société