Montpellier, bus et tram à l'arrêt : jour de grève historique sur l’ensemble du réseau TaM

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lauriane Nembrot
Jour de grève historique sur l'ensemble du réseau TaM à Montpellier, vendredi 12 novembre 2021.
Jour de grève historique sur l'ensemble du réseau TaM à Montpellier, vendredi 12 novembre 2021. © Laurent Beaumel / France 3 Occitanie

Aucun bus ni tram ne circule à Montpellier intra-muros ce vendredi 12 novembre. Les salariés du réseau de transports de la métropole sont en grève, à l'appel du syndicat Force Ouvrière. Hausse des accidents et des incivilités, revalorisation des salaires : le ras-le-bol est général.

Ils l’avaient annoncé, ils l’ont fait. Aucun bus ni tram ne circule à Montpellier intra-muros ce vendredi en raison d’un vaste mouvement de grève initié à l’appel du syndicat Force Ouvrière TaM. La situation devrait revenir à la normale dès ce soir minuit, assurent les grévistes. 

Une grève historique

Ce mouvement de grève est inédit, assure la FO TaM, syndicat majoritaire parmi les salariés du réseau de transports en commun de la métropole. Dégradation des conditions de travail, manque de personnel, hausse des incivilités, sentiment d’insécurité… Les salariés grévistes font état d’un ras-le-bol général et réclament une revalorisation de leur salaire. 

70% des bus du réseau sont en retard tous les jours”, dénonce Laurent Murcia, délégué syndical FO TaM. “Le service public n’est pas au niveau pour nos usagers”, déplore le syndicaliste. 

“On a toujours peur de faire un accident”

Dans le cortège des grévistes, conducteurs et conductrices de tram comme de bus font le même constat. Pendant leur service, ils doivent composer avec des usagers qui ne prennent parfois aucune précaution. Un manque de vigilance qui pèse sur leur service. “Il y a des vélos qui circulent à contre-sens”, affirme Damien Ortigas, conducteur. Sa collègue Sonia Ameur appuie ses propos et alerte sur la récente augmentation des accidents entre les trams et les autres usagers de la route.

 “On a toujours peur de renverser quelqu’un ou de faire un accident”

Sonia Ameur, conductrice de tram et de bus sur le réseau TaM. 

 

“On ne lâche rien” 

Dans le cortège des grévistes, certains assurent être prêts à renouveler le mouvement de grève dans les prochaines semaines. “On ne lâche rien, on est tous là. On veut que ça avance et avoir de meilleures conditions de travail”, expliquent les salariés mobilisés au micro de France 3 Occitanie. Tous espèrent que leurs revendications soient entendues par la direction. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.