Bannière résultats municipales

Montpellier : les candidats aux municipales reprennent la campagne en surfant sur « le monde d’après »

Finie la trêve ! Avec le déconfinement, et un éventuel second tour des municipales en juin, les différentes formations politiques repartent à l’attaque. A Montpellier, 14 listes se sont affrontées le 15 mars dernier pour aboutir à une triangulaire.
 

Premier tour des élections Municipales dans un bureau de vote de Montpellier le 15 mars 2020.
Premier tour des élections Municipales dans un bureau de vote de Montpellier le 15 mars 2020. © G. Bonnefont / MAXPPP
"Je ne voulais pas participer au tintamarre, à la « virologie de comptoir » pendant le confinement, mais maintenant la vie démocratique doit reprendre ses droits".  Michaël Delafosse donne le ton : arrivé 2e avec 16,6 % des voix derrière le maire DVG Philippe Saurel lors du premier tour des municipales, il est à nouveau dans les starting blocks.
 

Il va y avoir des priorités à revoir et des choses à repenser (Michaël Delafosse)

Le candidat socialiste fait redémarrer sa campagne en invitant sur son site les internautes à faire des propositions sur le monde d’après. Car la crise du coronavirus a changé la donne. "Il va y avoir des priorités à revoir et des choses à repenser. Nous allons devoir vivre dans une ville où une épidémie peut repartir", analyse son équipe. Et elle en profite pour lancer des visio-débats pour « réfléchir ensemble », comme ce jeudi 14 mai avec la philosophe Cynthia Fleury. 

Occuper le terrain à gauche

Solidarité, coopération, urgence sociale, environnement…  Des priorités mises en avant aussi par l’Appel des 34 "pour un rassemblement de gauche et écologiste", lancé notamment par des proches de Clothilde Ollier.  L’ex-candidate était arrivée en 7e position  juste derrière EELV (le parti qui l’avait écartée). Avant de rejoindre en tant qu’infirmière l’unité COVID des Hôpitaux de Paris. Du côté des Verts, Coralie Mantion, tête de liste au premier tour, a aussi décidé d’occuper le terrain ce jeudi 14 mai devant l’aéroport de Montpellier.

Quid des alliances ?

Une action pour pointer du doigt la réouverture de la ligne avec Paris en ces temps de dérèglement climatique. Les Verts et leur 7,42 %, Clotilde Ollier et ses 7,25%, autant de voix précieuses pour le candidat Delafosse au second tour ? Quid des alliances ? « Oui, nous nous sommes parlés, confirme le leader de la gauche. Et avec mon équipe, on a continué à avancer pendant le confinement. On est prêts

Et dans les autres camps ? Mohed Altred, le 3e qualifié dans cette triangulaire  avec 13,3% des suffrages, s’est surtout exprimé en tant que grand patron ces derniers jours. Le candidat est plutôt discret et prudent pour l’instant.

Je m’adapterai aux circonstances historiques (Philippe Saurel)


Quant à Philippe Saurel, il avait totalement désaprouvé la tenue du premier tour, alors que l’épidémie gagnait. Plusieurs de ses adjoints et des responsables de bureaux ont d’ailleurs été touchés par le virus. Alors ce deuxième tour fortement envisagé par Edouard Philippe le 21 juin prochain ? "Pour l’heure, je n’ai aucune opinion sur le sujet. Peu importe, je m’adapterai aux circonstances historiques. Je suis dans la crise sanitaire jusqu’au cou."

En tant que maire et président de la Métropole, il est sur le front du Covid 19. Ecoles, transports, masques. Une gestion de crise à double tranchant, qui peut peser dans le bon comme dans le mauvais sens.
Ainsi, il ne s’est pas privé de dire son désaccord sur la réouverture des écoles que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Ce qui lui vaut un tacle de son challenger du PS : "Beaucoup de com sur les chaines d’info, pas grand chose sur le terrain". 

Oui, pas de doute, la campagne des municipales est vraiment repartie !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter