A Montpellier, Christophe Castaner inaugure l'antenne du RAID, opérationnelle depuis 2016

Le ministre de l'intérieur inaugure officiellement les locaux du RAID dans l'hôtel de Police de Montpellier. Cette unité d'élite est opérationnelle depuis septembre 2016. Elle a été mise en place pour assurer un meilleur maillage du territoire, après les attentats de 2015 à Paris. 
Arrivée de Cristophe Castaner, ministre de l'intérieur à l'hôtel de Police de Montpellier le 4 février 2019
Arrivée de Cristophe Castaner, ministre de l'intérieur à l'hôtel de Police de Montpellier le 4 février 2019 © Max PPP

A son arrivée, le ministre de l'Intérieur a été accueilli par une trentaine de Gilets Jaunes. Les abords de l'hôtel de Police de Montpellier sont placés sous haute surveillance, comme l'a constaté l'un de nos journalistes.
 

Déploiement des forces de l'ordre pour sécuriser l'hôtel de Police de Montpellier lors de la visite de Christophe Castaner, ministre de l'intérieur le 4 février 2019.
Déploiement des forces de l'ordre pour sécuriser l'hôtel de Police de Montpellier lors de la visite de Christophe Castaner, ministre de l'intérieur le 4 février 2019. © Joane Mériot


 

durée de la vidéo: 00 min 26
Manifestation de Gilets Jaunes lors de la visite de C.Castaner à Montpellier ©F3LR


Selon les informations communiquées par la préfecture de l'Hérault, au programme de Christophe Casatner ce lundi matin 4 février :

"une réunion du groupe d’évaluation départemental (GED) sur la lutte contre la radicalisation, une rencontre avec le maire de Montpellier et un échange (hors caméra) avec les agents des forces de sécurité intérieure blessés ou très affectés dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre".
 

Christophe Castaner, ministre de l'intérieur, rencontre les autorités policières et judiciaires de l'Hérault à l'hôtel de police de Montpellier. 4/02/19
Christophe Castaner, ministre de l'intérieur, rencontre les autorités policières et judiciaires de l'Hérault à l'hôtel de police de Montpellier. 4/02/19 © Max PPP


250 dossiers de radicalisation ont été traités dans l'Hérault selon la préfecture, et plusieurs réseaux ont été démantelés.
 

Aujourd'hui personne ne sait la réalité de ceux qui pourraient revenir. mais ce que je sais c'est que nous les connaissons. et s'ils devaient revenir, nous les interpellerons et les livreront à la Justice.


En fin de matinée, inauguration officielle de l'antenne du Raid de Montpellier et échanges avec les agents de l’antenne du RAID (hors presse).

Les Gilets Jaunes ont continué à manifester mais dans ses propos, le ministre de l'intérieur a clairment apporté son soutien aux forces de l'ordre, même s'il dit regretter le nombre de blessés. 

 

durée de la vidéo: 01 min 33
Visite de Christophe Castaner à Montpellier ©F3 LR

La devise du RAID : Servir sans faillir


Le 19 avril 2016, Bernard Cazeneuve, alors ministre de l'intérieur annonce la création d'une antenne du Raid à Montpellier.
Une antenne, pilotée par Marseille, pour intervenir en priorité sur les départements de l'ex-Languedoc-Roussillon et en renfort à Marseille et Toulouse.

L'objectif, c'est d'avoir un maillage plus resserré sur notre territoire et de gagner du temps d’intervention, parce que gagner du temps, c’est gagner des vies.

Une quinzaine d'hommes, psychologues négociateurs, spécialistes des explosifs ou de la logistique, forme un groupe opérationnel 
prêts à intervenir dans les plus brefs délais.
Ils peuvent aussi agir en coordination avec la BRI (brigade de recherche et d’intervention) du SRPJ de Montpellier,

Leurs missions : opérations antiterroristes, forcenés, affaires de droit commun et tuerie de masse.

 
Le RAID en quelques mots :

Le RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion), c'est l'élite de la police en matière d'intervention. Il a été créé en 1985 neutraliser les individus dangereux, par la négociation ou l’intervention directe.

Son rôle est notamment d'agir dans les situations de crise, du type prise d'otages, retranchement de forcenés ou arrestation de malfaiteurs à haut risque, mais aussi de contribuer à la lutte antiterroriste en apportant son concours aux services spécialisés, dans le cadre d'arrestations d'individus ou de groupes susceptibles de se livrer à des actions terroristes sur le territoire français.

Le service est basé à Bièvres, dans le département de l'Essonne, siège de l'unité centrale, sous l'autorité directe du directeur général de la Police nationale.

Dix antennes sont réparties sur le territoire métropilitain : Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nice, Rennes, 
Toulouse et Strasbourg 
Une antenne ultramarine est implantée à Nouméa (Nouvelle-Calédonie).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité politique